-

 

--

Un article à notre sujet dans

Le Journal de Montréal

Mention de la fondation à

Tout le monde en parle

TVA

parle de nous

Nouvelles

du jour

2

Une recherche = Un don à la fondation

2

Accueil

Maison d'édition

Librairie

Bibliothèque

Auteurs

Titres

Genres

Nouveautés

Contact

Nous

-

Page personnelle de l'auteur Anne Kirouac

(Josiane Cardinal)

Au-delà des nuages

Autobiographie, 394 pages,

Fondation littéraire Fleur de Lys, 2007

6 X 9 pouces ou 15 X 23 centimètres

ISBN 2-89612-202-8

Résumé

Extrait

Auteur

[ Retour ]

 

Lancement

Le lancement de ce livre a eu lieu

à la Bibliothèque de Vaudreuil-Dorion le 7 Juin 2007

Communiqué de presse du lancement

Affiche du lancement

Voir la couverture de presse ci-dessous

 

Couverture de presse

Annonce du lancement dans le Journal de Rosemont / Petite-Patrie

 

▼ Cliquez pour agrandir ▼

 

Ce même article en ligne sur le site internet de Première Édition

 

 

▼ Cliquez sur l'article pour agrandir ▼

 

▲ Cliquez sur l'article pour agrandir

 

 

▼ Cliquez sur l'image pour agrandir ▼

▲ Cliquez sur l'image pour agrandir ▲

 

Cliquez sur ce lien pour lire l'article en ligne sur le site de L'Étoile

La Rigaudienne Josiane Cardinal lance son autobiographie

 

Résumé Extrait Auteur

[ Retour ]

 

Conférences de l'auteur

Josiane Cardinal est disponible pour des conférences

Prière de communiquer avec l'auteur à l'adresse ci-dessous

contact[@]manuscritdepot.com

 

Cliquez sur la couverture pour agrandir

Cliquez sur la couverture pour agrandir

 

-

 

  Résumé Extrait Auteur

[ Retour ]

 

Au printemps 1942 la seconde guerre mondiale propulsera une enfant de deux ans vers un destin pavé d’embûches, à la recherche de ses racines. Abandonnée, troquée, violentée, incestuée, trahie, rien ne l’empêchera de continuer sa route à la recherche de son Eldorado, Malgré les épreuves rencontrées, elle transcendera l’injustice et les souffrances les plus profondes pour parvenir ses fins : la découverte d’elle-même et de ses origines.

 

Résumé Extrait Auteur

[ Retour ]

 

Résumé Extrait Auteur

[ Retour ]

 

Prologue

 

C’était le 30 mars 1990, assise devant sa psyché, Anne fixait, sans la voir, une image que son regard traversa pour se fondre dans une obsédante pensée « arriverai-je à temps ? ».

Dans quelques heures, un avion la conduirait de Mirabel à Roissy-Charles De Gaulle vers une autre page de son destin.

Indifférent à ses états d’âme, l’hiver, dans un de ses derniers soubresauts de mars, avait déposé durant la nuit soixante centimètres de neige, recouvrant la nature d’une immense fourrure blanche. Quelques jours précédant cette tempête, les arbres s’étaient inclinés sous une enveloppe de glace. Cette couverture givrée leur conférait une parure royale.

Pour ajouter à la magie des lieux, la rivière des Outaouais s’étirait, frileusement emmitouflée sous un mètre et demi de glace. Une trentaine de cabanes, confortablement installées sur cette couverture, laissaient échapper de rassurantes volutes de fumée.

De l’autre côté de la rivière, la forêt se découpait sur un fond de ciel bleu délavé. C’était l’accalmie. Le Québec avait retenu son souffle de longues et pénibles heures pendant que la nature déchaînée le maîtrisait sous un écran de poudrerie. D’ailleurs, l’autoroute 40 avait été fermée à la hauteur de la montée Wilson. D’épaisses congères avaient bloqué la circulation alors que des malheureux s’étaient retrouvés dans le champ.

Cette année-là, l’hiver avait fait un long détour par le sud avant de s’installer, pour de bon, en décembre. C’était lui qui décidait et l’on ne pouvait que s’incliner devant ses caprices. Tout le monde avait bien hâte qu’il s’en aille voir ailleurs, mais non !, Monsieur avait décidé de se faire remarquer afin de démontrer qu’il était le plus fort. Il le faisait avec un tel brio qu’on ne pouvait lui en vouloir bien longtemps.

Après s’être déchaîné pendant des heures, il leva le voile et nous laissa pantois devant son œuvre. À chaque fin de tempête, c'était la même chose, le même émerveillement.

À cet instant précis, le ciel apparut d’un bleu lumineux. Le soleil, à travers les nuages, avait déposé un tapis de poudreuse scintillant d’une multitude de paillettes iridescentes. Les conifères ployaient sous un manteau légèrement bleuté. Même les mésanges et les geais bleus se faisaient complices d’une telle paix. À peine faisaient-ils entendre quelques trilles discrets.

Bêtes et gens avaient conclu trop tôt que l’hiver était terminé. Mais ce n’était que mars. Tous les ans, cet hiver qui n’en finit pas de finir réserve quelques prévisibles soubresauts que l’on persiste à vouloir déjouer. C’est sa façon à lui de nous annoncer le printemps et de tirer sa révérence avec panache. Tapi derrière son drap virginal, il rit sous cape de voir les Québécois pester, pour la forme, contre ses caprices. Les voir ressortir à nouveau pelles et souffleuses le remplit d’aise. Il tient à ce que chacun se souvienne de lui pour mieux revenir dans quelques mois.

C’est ça, vivre au Québec : l’hiver six mois et l’été le reste de l’année. Chaque fois, on râle contre l’hiver et s’il tarde à venir, on le réclame.

C’était d’autant plus vrai pour Anne et Marc depuis leur départ de l’Île Perrot pour s’installer à Rigaud.

Désireux de se rapprocher de la nature dans un environnement sain en prévision de leur proche retraite, leurs recherches les avaient invariablement ramenés vers ce petit lopin de terre caché au bord de la rivière dans un écrin d’arbres dont l’épais feuillage les rendait complices, l’été, d’une totale discrétion.

Ils avaient visité ce petit paradis en automne alors que la nature se parait de ses plus flamboyants atours. Le soir, en tournant le dos à la rivière, ils pouvaient admirer la cime de la montagne embrasée par les flammes d’un soleil couchant. Devant, leurs yeux embrassaient la rivière. En regardant sur les côtés, leurs regards effleuraient l’enveloppe protectrice des feuillus et des conifères.

Ils avaient conçu leur modeste demeure en communion et harmonie avec l’environnement. De grandes baies vitrées leur ouvraient l’horizon sur un décor magique. Le terrain en forme de demi-lune offrait, à travers les bras décharnés d’immenses chênes, une vue panoramique. Des chênes tellement gigantesques qu’ils semblaient s’être étirés vers le ciel afin de ne pas en entraver la vue. Leur emplacement et la disposition de leurs troncs permettaient à l’œil de capter des images propres à inspirer tous les Sisley ou autres amants de la nature.

Mais de tout ceci, Anne n’en avait cure dans l’immédiat. Elle pensait à cet appel téléphonique déchirant le silence de la nuit dernière. Elle avait laissé Marc répondre car elle devinait qui appelait et pourquoi. Le silence de son mari le lui avait confirmé. Bien qu’elle s’y attendît, elle espérait que cet instant n’arriverait jamais. Pourtant, le message : « Viens avant qu’il ne soit trop tard » lui était bien parvenu.

Toute à ses pensées, elle mit la main à ses derniers préparatifs.

Lorsqu’on regardait cette femme pour la première fois, on restait interdit, décontenancé. On ne pouvait dire si elle était jolie ou si elle avait été belle. D’âge, on ne pouvait lui donner avec certitude. Le temps semblait avoir glissé sur elle, l’effleurant à peine de quelques griffes au coin des yeux. Elle portait très bien son mètre cinquante et ses quarante-sept kilos. Cette brune aux yeux outremer était d’une élégance naturelle, discrète et raffinée. Des cheveux ondulés tombaient en cascade sur ses épaules. Un front que l’on devinait haut disparaissait sous une frange naturelle. Un nez petit insolemment recourbé prédominait au milieu de joues rondes et de lèvres roses finement ourlées sur un éternel sourire. Un menton volontaire, légèrement ovalisé, lui conférait un air déterminé, voire un tantinet enfant gâté.

Pour ce voyage, elle avait opté pour un cachemire à prédominance de bleu ciel et de taupe sur un deux-pièces pantalon noir. Des bottillons de cuir noir, à talons plats et lacés jusqu’à la cheville lui avaient semblé préférables à des bottes de neige. Enduits d’une bonne couche de graisse de phoque, ils sauraient résister à la gadoue québécoise aussi bien qu’à la pluie bretonne.

Elle compléta sa tenue par un imper gris à doublure amovible et un chapeau de feutre noir, gansé de gris et au rebord cassé.

Sans autre bijou que sa montre, sans maquillage, elle attirait encore les regards masculins. En toute autre circonstance, elle en eut été flattée, mais dans la situation actuelle, peu lui importait.

Elle ramassa son sac de voyage et sans un autre regard, elle s’engouffra dans le taxi qui devait la conduire à Dorval d’où elle prendrait la navette pour Mirabel.

Arrivée à l’aéroport bien avant l’heure de départ, on lui accorda un siège près d’un hublot. Une jeune femme enceinte de quelques mois prit place à ses côtés. Elle semblait tendue et anxieuse. Sans doute était-ce son premier vol. À tout autre moment, Anne aurait engagé la conversation, mais cette fois, elle ne se sentait pas l’âme d’une nounou. Tout ce à quoi elle aspirait, c’était de se caler contre le hublot, de fermer les yeux et de laisser ses pensées vagabonder.

L’avion prit son envol pendant que l’hôtesse débitait les consignes de sécurité d’un ton monocorde de récitation.

Après le signal indiquant qu’il était permis de détacher les ceintures, Anne baissa son siège, s’enveloppa du plaid rouge offert et cala sa tête sur l’oreiller aseptisé blanc. Elle brancha les écouteurs radio et syntonisa la bande FM classique de Radio Canada. Un lied de Brahms l’entraîna vers une captivante détente. Inconsciemment, elle appuya sur la touche on de son cerveau qui, tel un ordinateur, la plongerait dans les profondeurs de sa mémoire, pareil à une vision dans une boule de cristal.

 

Résumé Extrait Auteur

[ Retour ]

 
Au sujet de l'auteur Biographie Coordonnée

[ Retour ]

 

Sous le couvert d’un nom d’emprunt, s’efface un être d’exception, à la volonté et au courage hors du commun,

À travers son histoire, on découvre une femme sensible, aimante et profondément humaine que la vie a griffée sans pour autant l’endommager.

Elle compare l’existence à un immense champ de rosiers garnis d’épines. Pour accéder aux roses, il lui a fallu enlever des épines une à une, sans se décourager, même si pour cent enlevées, il en repoussait vingt,

Elle s’est piquée. Son cœur a saigné. Elle a pleuré de rage, d’impuissance, Elle est tombée, s’est relevée, a reculé de deux pas pour mieux avancer de cinq, jusqu’à ce qu’elle atteigne les roses, son ultime récompense et s’enivrer des majestueuses fleurs au capiteux parfum.

Par ce modeste récit, sans prétention aucune, Anne nous offre un vibrant Hymne à la vie.

Si elle a accepté de livrer son intimité, c’est avant tout parce qu’elle espère que quelqu’un quelque part pourra s’abreuver de son expérience pour reprendre confiance en l’existence.

Il y a des êtres qui perdus au fond de leur solitude ne sont que désespérance, rage, qui se nourrissent de haine de vengeance ou tout simplement qui ont capitulé, se disant que l’existence ne vaut pas d’être vécue, Et pourtant ces personnes pourraient accéder au bonheur, comme Anne a su le faire.

Elle a par introspection sur elle-même, pardonné et remercié tous ceux qui lui ont fait du mal, car sans le savoir, ils lui ont permis de devenir la femme forte et aimante qu’elle est devenue riche de toutes les belles et bonnes valeurs qui lui ont été transmises, Elle a ostracisé son passé et abordé avec confiance la balance de son avenir.

 

 

Au sujet de l'auteur Biographie Coordonnée

[ Retour ]

 

Au sujet de l'auteur Biographie Coordonnée

[ Retour ]

 

Anne Kirouac se fera un grand plaisir de lire

et de répondre personnellement à vos courriels.

 

Voici son adresse électronique :

 

contact[@]manuscritdepot.com

 

Au sujet de l'auteur Biographie Coordonnée

[ Retour ]

 

Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages  autobiographie  Anne Kirouac  Au-delà des nuages 

Commander

un exemplaire

Papier

Numérique (fichier PDF)

 

Commander

un exemplaire papier

La qualité de nos exemplaires papier imprimés à la demande

Commande du Canada

Commande d'ailleurs

dans le monde

 

Exemplaire papier

Commande du Canada

LIVRAISON DE SURFACE

Délais de 30 jours maximum

24.95$ canadiens / exemplaire
Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables pour le Canada
(dollars canadiens uniquement)

Mode de paiement

Cliquez sur votre choix

Paiement par chèque personnel envoyé par la poste régulière

Paiement en ligne par carte crédit avec le service PayPal

 

Exemplaire papier

Commande du Canada

Paiement par chèque personnel envoyé par la poste régulière

1. Indiquez sur un papier :

Le titre du livre et le nom de l'auteur

Votre nom (prénom et nom de famille)

Votre adresse postale complète

Votre adresse électronique

Votre numéro de téléphone
 

2. Complétez votre chèque payable à l'ordre de :

Fondation littéraire Fleur de Lys
 
3. Précisez le montant sur le chèque:

24.95$ canadiens (Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables)
(paiement en dollars canadiens uniquement)
 
4. Adressez-le tout à :

Fondation littéraire
Fleur de Lys,
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec.
Canada.
G6V 1A8
 
5. Livraison

À la réception de votre paiement, nous vous enverrons votre exemplaire par la poste. Votre exemplaire sera protégé par un plastique et posté dans une enveloppe capitonnée.

LIVRAISON DE SURFACE
Délais de 30 jours maximum
 

 

Exemplaire papier

Commande du Canada

Paiement en ligne

par carte crédit

avec le service PayPal

Cliquez sur le bouton ci-dessous

 

N'oubliez pas d'indiquer

le titre de ce livre

 

 

Livraison

À la réception de votre paiement, nous vous enverrons votre exemplaire par la poste. Votre exemplaire sera protégé par un plastique et posté dans une enveloppe capitonnée. Vous recevrez votre exemplaire dans un délai de 30 jours maximum.

Pour une livraison plus rapide, il faut en assumer les frais. Prière de communiquer avec votre librairie, Renée Fournier, à l'adresse suivante :
 
r-fournier[@]videotron.ca
(copiez cette adresse et supprimez les parenthèses)
 

LIVRAISON DE SURFACE

Délais de 30 jours maximum

 

24.95$ canadiens / exemplaire
Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables pour le Canada
(dollars canadiens uniquement)

 

Exemplaire papier

Ailleurs dans le monde

24.95$ canadiens / exemplaire

+ Frais de poste
Paiement en dollars canadiens uniquement

Pour toute demande d'exemplaire papier provenant
de l'extérieur du Canada et connaître les frais de poste à ajouter prière communiquer avec Renée Fournier, librairie,
à l'adresse ci-dessous.

r-fournier[@]videotron.ca
(copiez cette adresse et supprimez les parenthèses)
 

 

Commander un exemplaire numérique

Partout dans le monde

Voir un exemplaire numérique

 

Pour voir cet exemplaire, vous avez besoin du logiciel gratuit Adobe Reader, 7.0 Cliquez sur le logotype ci-dessous pour télécharger ce logiciel.

 

 

Qu'est-ce qu'un exemplaire numérique ?

 

Commander un exemplaire numérique

Partout dans le monde

7.00$ canadiens / exemplaire
Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables pour le Canada
(dollars canadiens uniquement)

Mode de paiement

Cliquez sur votre choix

Paiement par chèque personnel envoyé par la poste régulière

Paiement en ligne par carte crédit avec le service PayPal

 

Exemplaire numérique

Partout dans le monde

Paiement par chèque personnel envoyé par la poste régulière

1. Indiquez sur un papier :

Le titre du livre et le nom de l'auteur

Votre nom (prénom et nom de famille)

Votre adresse postale complète

Votre adresse électronique

Votre numéro de téléphone
 

2. Complétez votre chèque payable à l'ordre de :

Fondation littéraire Fleur de Lys
 
3. Précisez le montant sur le chèque:

7.00$ canadiens (Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables)
(paiement en dollars canadiens uniquement)
 
4. Adressez-le tout à :

Fondation littéraire
Fleur de Lys,
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec.
Canada.
G6V 1A8
 
5. Livraison

À la réception de votre paiement, nous vous enverrons votre exemplaire par la poste. Votre exemplaire sera protégé par un plastique et posté dans une enveloppe capitonnée.

LIVRAISON DE SURFACE
Délais de 30 jours maximum
 

 

Exemplaire numérique

Partout dans le monde

Paiement en ligne

par carte crédit

avec le service PayPal

Cliquez sur le bouton ci-dessous

 

N'oubliez pas d'indiquer

le titre de ce livre

 

 

Livraison

Votre exemplaire numérique sera envoyé en pièce jointe à un courriel suivant l'adresse indiquée dans le rapport de paiement du service PayPal.

 

Délai de livraison :

48 heures

 

 

 

 

Important : Nouveau mode de financement - Effectuez vos recherches sur Google à partir de notre site

 

-

 

 

 

  © 2003-2007 Fondation littéraire Fleur de Lys inc., organisme sans but lucratif.

   favicon.ico