Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

 

L’Orque Gris menace la Terre,
roman jeunesse de science-fiction, Benoît Chouinard

Fondation littéraire Fleur de Lys, Lévis, Québec, 2011, 258 pages.
ISBN 978-2-89612-390-2

 

Couvertures

Présentation

Extrait

Suivi médias et Internet

Au sujet de l'auteur

Communiquer avec l'auteur

Obtenir un exemplaire

 Partager sur Facebook

Benoît Chouinard

Montréal, Québec

 

COUVERTURES

 

L’Orque Gris menace la Terre, roman jeunesse de science-fiction, Benoît Chouinard, Fondation littéraire Fleur de Lys

▼Cliquer sur la couverture pour agrandir▼

▲Cliquer sur la couverture pour agrandir▲

▼Cliquer sur la couverture pour agrandir▼

▲Cliquer sur la couverture pour agrandir▲

[ Présentation ]

[ Retour au menu ]

 

PRÉSENTATION

 

L’Orque Gris menace la Terre, roman jeunesse de science-fiction, Benoît Chouinard, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Suite à la disparition d’un F-35 de l’armée canadienne dans le ciel de La Malbaie au Québec et à divers incidents sur des avions de ligne dans le monde entier, les gouvernements du G-10 lancent une enquête et il s’avère que se sont des ovnis qui causent tous ces incidents.


Le commandant Robert Pilon et le capitaine Kyle Hanson sont rappelés sous les drapeaux de l’armée canadienne pour essayer de résoudre ces mystères.


Une psychose s’installe sur la Terre entière car jamais depuis le 11 septembre 2001 les habitants du monde ne se sont sentis si menacés.


Avec l’aide d’une amie, Sophie Martineau, nos valeureux héros devront voyager dans le temps et visiter quelques lointaines planètes. Ils s’apercevront rapidement qu’un être maléfique appelé l’Orque Gris menace l’existence même de la Terre entière.


Et voilà nos trois héros lancés dans la bagarre contre un adversaire redoutable.


Dans le ciel du Québec, sur la surface de planètes inconnues et dans l’espace-temps, ils affronteront des êtres ignobles tels : cyborgs, dacoïts. Ils feront aussi la connaissance des descendants du continent disparu, Mü, et se mesureront à ce redoutable ennemi appelé l’Orque Gris.

 

 

[ Lire un extrait ]

[ Retour au menu ]

 

 

EXTRAIT
 

L’Orque Gris menace la Terre, roman jeunesse de science-fiction, Benoît Chouinard, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Chapitre 1 (texte intégral)

 

Dans un futur pas si lointain

alors que le monde vit dans la crainte

de nouveaux attentats terroristes...

 

 

À bord d'un F-35[1] de l’armée canadienne, le lieutenant Marty Tremblay affecté à la base de Bagotville survolait le massif de Charlevoix dans le périmètre de recherche fixé par le colonel Marquis. Ce vol avait été organisé suite à une alerte qui, bien qu’elle ait été très brève, avait mis la base militaire locale en alerte maximale. Un écho radar avait été détecté là où normalement aucun engin volant n’aurait dû pouvoir décoller.

 

Il était pourtant apparu au-dessus de la ville de La Malbaie et avait disparu très rapidement, trop rapidement en fait, ça évoquait un objet qui serait tombé du ciel, ou qui se serait élevé à la verticale du sol pour y retomber aussitôt. L'état major y avait prêté une grande attention et on avait monté une mission de reconnaissance pour en avoir le cœur net. C'est ainsi que Marty se retrouvait à passer la région au peigne fin dans l'espoir de trouver un OVNI hypothétique, aperçu une minute sur un écran radar.

 

Jusqu'à présent, rien n'apparaissait sur son écran de contrôle, il commençait à se dire que celui qui avait repéré cet écho devait avoir bu un coup de trop avant de prendre son poste car la région était on ne peut plus calme. Si c’était le cas, le pauvre allait en prendre pour son rhume pour avoir ainsi mis tout le monde sur la Terre en alerte.

 

Le F-35 survolait maintenant la ville de La Malbaie et Marty s'apprêtait à recontacter la base pour signaler qu'il allait rentrer car ses réservoirs commençaient à se vider sérieusement. Il fit faire un virage sur l'aile à son avion.

 

C'est alors que sur l'écho radar apparut un point qui se dirigeait vers lui à une vitesse stupé­fiante. Il était à Mach 2 et allait pourtant être rat­trapé par l'appareil qui venait d'apparaître, comme un diable surgi d’une boîte.

 

N'ayant pas le choix et en vertu du fait qu'il se trouvait là pour identifier l'appareil, il se laissa rattraper, allant même jusqu’à ralentir, même s’il avait peu de chance de pouvoir semer un tel bolide.

 

L'écho était maintenant tout proche, faisant en sorte d'arriver par l'arrière du F-35, probablement pour éviter de se faire voir trop tôt, pensa Marty.

 

L'appareil le dépassa et calqua sa vitesse sur celle du F-35 et Marty put enfin l’apercevoir.

 

Il retint un cri de surprise car il s’agissait d’un appareil de type entièrement nouveau, à la limite de la science-fiction.

 

Il se trouvait face à un appareil totalement inconnu, en forme d'orange. Marty pouvait maintenant l'examiner tout à loisir. L'enveloppe de « l'orange » était de couleur mate, ce qui l'aurait rendue pratiquement impossible à repérer si celle-ci n'avait pas fait ce qu'il fallait pour être vue. Quatre hublots bombés vers l'extérieur étaient répartis sur la cir­conférence de l'engin.

 

Marty Tremblay voulut appeler la base mais il n'en eut pas le temps.

 

Un trait rouge jaillit d'un point situé sous la sphère et fonça vers l'avion. Une gigantesque explo­sion illumina brièvement le ciel de Charlevoix comme une fusée de feu d'artifice qu'on aurait tirée en plein jour.

 

Il ne s'agissait pas d'un vrai feu d'artifice et personne n'était là pour le voir, mis à part l'étrange appareil qui venait d'abattre sans aucun remords le F-35 dont les débris rougeoyants descendaient à présent vers le sol.

 

 

* * *

 

 

Marty Tremblay quant à lui mourut sans avoir seulement eu le temps de se rendre compte de quoi que ce soit.

 

Le jour même, les secours de la base aé­rienne ne devaient trouver que les débris de l'avion qui s'était écrasé. Les recherches révélèrent que le pilote n'avait pas pu s'éjecter de l'avion et tous se perdaient en vaines conjectures sur ce qui avait bien pu arriver. La boîte noire quant à elle ne révélait rien de concret, l'avion avait rencontré un objet vo­lant qui se déplaçait à une vitesse phénoménale et l'avait abattu froidement quelques secondes après s'être stabilisé devant lui. Probablement pour pou­voir ajuster son tir tout à son aise. Marty qui ne s'attendait pas à se faire canarder sans sommations ne s'était probablement pas méfié et ça lui avait coûté la vie. Étant donné la trajectoire suivie par l'objet, on pouvait exclure définitivement l'idée qu'il puisse s'agir d'un avion.

 

L'hypothèse de l'hélicoptère quant à elle fut rapidement écartée également car ceux-ci ne peu­vent se déplacer qu'à des vitesses réduites et n'ont absolument pas la capacité de rattraper un avion lancé à Mach 2.

 

Restait donc une possibilité, mais si invrai­semblable que tous se refusaient d'y croire.

 

Un OVNI devait se terrer au Massif de Char­levoix. Les commentaires allaient bon train; certains arguant que c'était l'occasion rêvée d'entrer en con­tact avec des extra-terrestres, d'autres, devant la brutalité gratuite des visiteurs supposés, n'étaient pas très chauds pour entrer en contact.

 

De fil en aiguille, on en vint à parler d'inva­sion qui pouvait débuter. Devant cette éventualité, qui bien qu'apparemment banale pouvait tout de même être la bonne. On étouffa l'affaire au maxi­mum.

 

Les journaux jusqu'à Montréal prétendirent que l'accident n'était en réalité qu'un simple crash survenu suite à une panne de moteur et l'affaire fut classée officiellement.

 

Officieusement, l'armée cherchait ce qui avait bien pu abattre si facilement un avion aussi pointu que le F-35, mais personne ne devait trouver de réponse à cette question dans la région de Charlevoix.


 

________________


[1] Le F-35 est l’avion qui a remplacé le CF-18 à la fin des années 2010. Peter MacKay, alors ministre de la Défense sous le gouvernement conservateur de Stephen Harper avait dû essuyer la critique à cause des coûts exorbitants de 30 mil­liards de dollars pour l’achat d’une soixantaine de ces avions.

 

 

 

Obtenir un exemplaire

 

 

[ Suivi médias et Internet ]

[ Retour au menu ]

 

 

SUIVI MÉDIAS ET INTERNET

 

L’Orque Gris menace la Terre, roman jeunesse de science-fiction, Benoît Chouinard, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Cliquez sur les logotypes des médias et/ou site Internet ci-dessous

 

À VENIR

À VENIR
À VENIR À VENIR

 

 

[ Au sujet de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

AU SUJET DE L'AUTEUR - BIOGRAPHIE
 

Benoît Chouinard

 

 

Né à Montréal Benoît Chouinard propose ici son premier roman jeunesse intitulé L’ORQUE GRIS MENACE LA TERRE.


Autodidacte car il n’a jamais fait d’études pour se lancer dans l’écriture de romans. Cela ne l’a pas empêché de travailler comme collaborateur spécial pour le journal « Pop Rock » au début des années soixante-dix et d’écrire quelques nouvelles encore inédites. Amant de musique, Benoît est une bible en ce qui concerne la musique des années 70. Il fût dj les week-ends à la discothèque du Sambo rue Sherbrooke à Montréal en 1976. Un témoin privilégié de la fièvre olympique.


Baby-boomer du milieu des années cinquante et retraité depuis 2010. Il a toujours eu une grande passion pour la lecture jeunesse, d’ailleurs il admire le travail de québécois comme Bryan Perro et Mario Francis. Il adore lire tout ce qui touche les romans d’aventures comme ce que Jules Verne, HG Wells, Joseph Kessel écrivaient. Grand admirateur de Henri Vernes, il a nourri son adolescence à le lire.


Benoît a terminé ses études à Montréal en science de l’éducation et en informatique au Cegep de Rosemont au début des années soixante-dix.


Après une carrière de 35 années au service du gouvernement il décide aujourd’hui d’assouvir sa passion en écrivant de courts romans qui espère-t-il, incitera les jeunes à lire davantage.
 

 

 

[ Du même auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR

 

Benoît Chouinard

 

Benoît Chouinard se fera un plaisir de lire
et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique : benoit2@quebecemail.com

 

 

[ Site Internet personnel de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE OU PAPIER

 

L’Orque Gris menace la Terre, roman jeunesse de science-fiction, Benoît Chouinard, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire papier

ou numérique du livre annoncé sur cette page.

 

NOTRE MISSION - On trouve plusieurs éditeurs libraires en ligne sur Internet. Leur mission est strictement commerciale et vise à enrichir leurs actionnaires. Il s'agit d'entreprises « à but lucratif ». Ce n'est pas notre cas. Notre maison d'édition en ligne est la première au sein de francophonie qui soit « à but non lucratif », c'est-à-dire administrée par des bénévoles qui tirent aucun profit financier personnel de leur travail. Autrement dit, nous ne sommes pas là pour nous enrichir personnellement. Toutes les recettes en sus de nos dépenses sont réinvesties dans nos activités. Et chacune de nos activités doit s'inscrire dans notre mission purement humanitaire et socioculturelle. Lire la suite

 

 

Faites votre choix :

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal (carte de crédit)

 

Versement de votre don par la poste (chèque ou mandat poste en dollars canadiens)
 

Besoin d'aide ?

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com   

 

Téléphone (Lévis, Québec) : 581-988-7146

 

 

Carte de crédit ou transfert bancaire avec Internet

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal

Exemplaire papier Exemplaire numérique

Résidents du

Canada

 

24.95$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

Résidents

ailleurs dans le monde

 

Écrivez à l'adresse suivante car des frais de postes s'appliquent.

 

renee-fournier@bell.net

Résidents du

partout dans le monde

 

7.00$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

 

 

Commande postale
1 2 3

Indiquez sur un papier

 

 

Le titre du livre

et le nom de l'auteur


Votre nom

(prénom et nom de famille)


Votre adresse postale complète

Votre adresse électronique

Votre numéro de téléphone
 

Complétez votre chèque payable à l'ordre de

 

Fondation littéraire
Fleur de Lys inc.

Précisez le montant
sur le chèque

 

Exemplaire papier


Canada


24.95$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 


Ailleurs dans le monde


Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :
renee-fournier@bell.net

 


Exemplaire numérique


Partout dans le monde


7.00$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

4

Adressez-le tout à

 

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,

Lévis, Québec,

Canada.

G6V 1A8

 

[ Exemplaire numérique ]    [ Exemplaire papier ]

[ Retour au menu ]

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

Téléphone : 581-988-7146 (interurbain gratuit pour les abonnés au service téléphonique Vidéotron)

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
 

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.