Accueil  |  Auteurs  |  Titres  |  Genres  |  Livres gratuits  |  Nouveaux titres  |  Recherche  |  Nous joindre 

 

Page personnelle de l'auteur Jean-Louis Jobin, Ph.D.

 

Vivre avec la réel

Journal pédagogique d'un professeur à la retraite

270 pages. Autoédition.

6 X 9 pouces ou 15 X 23 centimètres

ISBN 2-9801831-6-4

 

Résumé     Extrait     Auteur     Obtenir un exemplaire

[ Retour ]

 

Vivre avec le réel

 

Journal pédagogique d'un professeur à la retraite

 

 

L'école reçoit les enfants et les adolescents que les parent lui envoient.

 

 

Enseigner, c'est dire la vérité et vivre avec le réel.

 

Les enseignants doivent s'instruire sans cesse, obtenir des diplômes supérieurs, devenir de vrais spécialistes de l'enseignement et, au moins, dans une discipline pour rendre justice aux élèves et prendre l'initiative des réformes scolaires. Bref, que les enseignants s'instruisent sans cesse pour ne pas se faire mener par les décideurs de notre ministère de l'Éducation.

 

L'instruction et l'éducation autant familiales que scolaires vont civiliser le monde entier en rendant le choix le plus clair possible entre le bien et le mal. La morale va donner une meilleure vie aux pauvres, arrêter le sida épidémique et les guerres entre les nations.

 

Que les adultes arrêtent de scandaliser les enfants et les adolescents: ils prouvent ainsi qu'ils les aiment!

 

 

La réalité comprend le passé, le présent et le futur.

 

La violence à l'école ne provient pas de l'école, mais de la famille et de la société en général.

 

 

Trouver la cause nous aide à trouver la solution.

 

La religion et la science, deux réalités, be se nuisent pas, mais il faut savoir s'en servir.

 

Le mensonge et l'argent mènent le monde pour mieux dominer dans son milieu de vie.

 

 

* * *

 

 

Sous forme de journal mensuel, ce livre traite de la famille, de l’école, de la religion, de la politique, des problèmes contemporains des Québécois, de l’évolution du français. L'auteur raconte aussi un peu ses voyages ici et ailleurs sur tous les continents. Les 270 pages contiennent des observations, des faits vécus, des réflexions, des forces et des faiblesses des intervenants, des solutions à des problèmes contemporains. Une des solutions consiste à tourner dans le sens de l’engrenage.

 

 

* * *

 

 

 

Résumé     Extrait     Auteur     Obtenir un exemplaire

[ Retour ]

 

Résumé     Extrait     Auteur     Obtenir un exemplaire

[ Retour ]

 

Introduction - L'école réelle

 

Le défi d'instruire et d'éduquer les enfants et les adolescents se relève dans une école à chaque génération. La réalité quotidienne dépasse l'idéal, l'imagination des pensants et des exécutants.

 

L'industrie scolaire se porte bien: construction et entretien des écoles, écriture, édition et impression des manuels scolaires, direction, secrétariat et enseignement, orthopédagogie, travail social et psychologie, le tout chapeauté à tous les niveaux de l'administration par des milliers de fonctionnaires et de politiciens.

 

Une réforme scolaire, des nouveaux programmes d'études, une nouvelle méthode d'enseignement et d'apprentissage réjouissent d'abord les producteurs parce qu'elle commande du nouveau matériel pédagogique et des nouveaux manuels très coûteux qui vont enrichir les éditeurs, les imprimeurs, les vendeurs, les auteurs, bref les exploiteurs du commerce scolaire.

 

Ensuite, cette réforme scolaire lucrative oblige les enseignants, les parents et les élèves à l'adopter et à s'y adapter. Ils doivent bien se comporter pour faire réussir les élèves aux examens des décideurs qui ne savent pas enseigner ou qui oublient la vraie nature de l'enseignement à trente élèves d'intelligence et de motivation variables dans la même classe.

 

L'enseignement, l'apprentissage et l'évaluation des élèves forment un trio indissociable. Le professeur doit connaître le rendement de ses élèves en chiffre pour mieux améliorer son enseignement. Apprendre et réussir, voilà la raison des élèves dans une classe!

 

L'école, institution structurée, doit assurer, à travers l'instruction et l'éducation, l'égalité des élèves, non l'égalitarisme. Ils apprennent ce que le professeur leur enseigne. L'enseignement constitue l'acte d'instruction alors que l'apprentissage, l'acte de compréhension. Que de réalités fondamentales sur le plancher d'une école et d'une classe au jour le jour! La méthode de chaque discipline fait appel à l'analyse et à la synthèse. Des exemples.

 

  • En français, l'analyse grammaticale et propositionnelle.

  • En écriture, la synthèse de son savoir et de son habileté à former un texte.

  • En mathématique, l'analyse algébrique, graphique.

  • En physique, l'analyse de la nature, de la mécanique.

  • En biologie, l'analyse des composantes d'un corps.

 

Toute matière comprend un contenu, pose des problèmes et propose des solutions au service de l'intelligence et du succès autant des enseignants que des élèves.

 

Vivre avec le réel comprend aussi l'adaptation à la vie quotidienne, y compris l'école, la classe avec ses élèves de potentiel intellectuel et de caractère différents. L'école idéale et définitive n'existe pas. Elle se perfectionne d'une génération à l'autre. Offrons aux jeunes une école réelle, adaptée, efficace et moderne qui va les aider à vivre heureux avec leur hérédité et leur capital humain, appelé talent. Le réel égale la réalité, le contraire de virtuel.

 

École signifie loisir. Le loisir chez les Anciens consistait en une période de formation et d'information à la culture personnelle et sociale. L'école engendre un vocabulaire particulier: écolier, écolage, scolaire, scolastique et tous les mots relatifs à la psycho-pédagogie et à la didactique. L'école succède à la famille, mais ces deux institutions éducatrices limitées s'entraident et se prolongent au centre des loisirs et dans l'école permanente des voyages autant dans son pays natal qu'à l'étranger.

 

Je continue à démontrer cette réalité dans ce quatrième tome de mon journal pédagogique mensuel à travers des observations, des faits vécus, des réflexions, des forces et des faiblesses des intervenants. L'école m'intéresse et m'interpelle toujours...

 

 

Jean-Louis Jobin, Ph.D.

 

 

* * *

 

 

Une adaptation continue et durable à l’école du succès

 

S’adapter à la nouvelle orthographe de la langue française, c’est aussi cela vivre avec le réel social et scolaire. Le choix et le rôle des mots aident à comprendre la valeur du langage quotidien et de la communication avec nos semblables.

 

Un enseignant est un spécialiste de l’enseignement. L’est-il vraiment? Notre ministère de l’Éducation impose une nouvelle réforme de l’école québécoise au cours primaire depuis 1998. Que vaut-elle? Le cours secondaire ne l’applique pas encore. Pourquoi?

 

Dans le système scolaire adapté au lieu et au temps, c’est aussi assurer :

  • l’accès de tous les jeunes, garçons et filles, à l’école, dans des écoles adaptées aux besoins,

  • la compétence moderne des enseignants et des directeurs, hommes et femmes,

  • l’enseignement du savoir fondamental aux élèves: le trio lecture + écriture + calcul, dans toutes les matières scolaires apprises dans un français correct,

  • l’évaluation durable de ces composantes du triangle équilatéral: lecture-écriture-calcul,

  • l’analyse des faiblesses et leurs corrections,

  • la quantité et la qualité du duo enseignement / apprentissage et

  • l’éducation permanente de l’enseignant: lire un journal, un livre, regarder un téléjournal, étudier son métier, voyager, progresser.

 

L’école se présente comme une source individuelle et collective de connaissances et d’expériences, d’instruction et d’éducation, de préparation et d’épanouissement à la vie réelle selon notre condition humaine.

 

Il faut plus d’hommes pour enseigner dans les écoles primaires.

 

L’école joue un grand rôle dans l’éducation de ses élèves aux droits et aux devoirs fondamentaux de toute personne civilisée. D’où l’égalité, la liberté et la fraternité !

 

La production ou l’invention, créativité humaine, dépend de l’intelligence, de la mémoire, de la volonté, de l’imagination et du langage. Nos choix doivent s’orienter vers la vérité, la liberté et la réalité quotidienne de notre vie limitée. D’où notre vie en société démocratique : famille, ville, région, peuple, pays, continent. Le tout forme un seul monde qui s’appelle Terre. Donc, réalisons le partage international chaque jour de notre vie !

 

L’école  instruit, éduque et mène ses élèves au succès : son triple but transcende le temps et le lieu.

 

Vivre ensemble, c’est coordonner les humains et leurs capacités personnelles vers la réalisation d’un même objectif : le bonheur sur terre se compose de vérité, d’égalité, de liberté, de charité, de solidarité.

 

Un citoyen, un élève, n’est pas une abstraction, mais une réalité concrète devant ses parents, son chef d’État et son professeur, tous imparfaits. Chacun doit recevoir et donner : cette participation réciproque constitue la base de la vie commune, de la fraternité. Nous, les Terriens des cinq continents, formons un seul peuple, le peuple réel de Dieu, notre Créateur.


Tourner dans le sens de l’engrenage

Vivre avec le réel est aussi accepter l’interdépendance de la nature terrestre avec ses créatures inanimées (air, eau, terre, feu, vent) et animées (végétaux, animaux et humains). En même temps, le réel nous amène à accepter le monde physique, nos semblables, notre hérédité, les objets, les causes et les conséquences inévitables de notre condition humaine décidée par le Décideur premier appelé Dieu.

Le succès de notre vie humaine dépend de notre adaptation à la nature physique de notre Terre qui, elle, dépend du soleil, de la lune, des étoiles, des astres connus et inconnus.

La lune détermine l’ordre des quatre saisons. Le tournage ordonné et régulier des saisons nous indique le chemin à suivre : d’abord le printemps, suivi de l’été, l’automne et l’hiver.


Les saisons symbolisent les étapes de la vie humaine :

  • le printemps: ensemencement, conception, végétation, naissance de nouveaux êtres;

  • l’été: épanouissement, croissance, enfance, adolescence, jeunesse, vie adulte ;

  • l’automne: récolte, nourriture, maturité, labourage, décroissance;

  • l’hiver: repos de la terre, retraite, rupture, vieillesse, attente, mort et nouvelle vie.

La graine de carotte récoltée à l’automne puis ensemencée au printemps suivant pourrit dans la terre pour produire une nouvelle carotte. Notre corps meurt à la fin de notre vie terrestre pour commencer la vie éternelle. Si le grain ne meurt…

Le succès de notre vie humaine dépend de notre participation à la Création et de notre acceptation individuelle des limites naturelles et de nos limites à la fois personnelles et collectives. Notre obéissance positive aux lois naturelles et surnaturelles nous aide à éviter les illusions et les ambitions démesurées, sources d’échec. Notre bonheur durable en résulte. Nous vivons sur la terre pour gagner, mais nous faut-il encore tourner dans le bon sens.
 

 

Résumé     Extrait     Auteur

[ Retour ]

 
Au sujet de l'auteur   Biographie   Coordonnée

[ Retour ]

Né à Québec en 1941, Jean-Louis Jobin, Ph.D. a enseigné surtout au Québec et quatre années au Malawi, Afrique de l’Est (ou orientale).

Pendant sa carrière de professeur, il a exercé aussi le journalisme pédagogique dans le mensuel LE MAGISTER dans les années 1975, de 1988 à 1998 au Journal LES ENSEIGNANTS, puis a été propriétaire et éditeur de ce mensuel pédagogique pendant sept ans, de 1992 à 1998.

La carrière de cet enseignant dans les écoles publiques se réalise de 1962 à 1996. Il détient six diplômes universitaires, dont maîtrises en linguistique et en enseignement religieux, puis un doctorat en linguistique française. Même à la retraite de l’enseignement quotidien, il continue à réfléchir sur l’école, son rôle, ses besoins, ses problèmes et leurs solutions. Il continue ses recherches linguistiques et didactiques sur l’enseignement du français. Ses journaux pédagogiques le démontrent.

Avant d’instruire, il faut s’instruire, apprendre à apprendre.

Enseigner, pour les parents et les professeurs, c’est dire la vérité et vivre avec le réel.

Jean-Louis Jobin fait partie des Écrivains francophones d’Amérique de Québec (il en est le président) et du Club d’écriture de L’Ancienne-Lorette.

Marié à Denise Hamel, aussi professeure à la retraite, ils demeurent à L’Ancienne-Lorette. En plus du bénévolat, ils voyagent à travers le Québec et le monde entier.
 

Au sujet de l'auteur   Biographie   Coordonnée

[ Retour ]

 

Au sujet de l'auteur   Biographie   Coordonnée

[ Retour ]

 

Jean-Louis Jobin se fera un plaisir de lire
et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :

jeanlouis-denise@videotron.ca 

 

 

Site Internet personnel :

 

http://www.jeanlouisjobin.com/index.html

 

 

Au sujet de l'auteur   Biographie   Coordonnée

[ Retour ]

 

Obtenir un exemplaire

[ Retour ]

Prière de communiquer avec l'auteur à l'adresse suivante :

jeanlouis-denise@videotron.ca 

Obtenir un exemplaire

[ Retour ]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur les couvertures

Envoyer une carte virtuelle avec la couverture de ce livre

 

TOUS LES ROMANS

Romans

Policier

Suspense

Historique

Épistolaire

Jeunesse

RECHERCHE

Recherche par titre

Recherche par auteur

Recherche par genre

Livres gratuits

RETOURS

Accueil du site

Librairie en ligne

Maison d'édition

 

Cet auteur profite de notre offre Annoncer votre livre

Vous avez autoédité ou éditer votre livre à compte d'auteur,

et vous voulez l'annoncer

sur notre site.

Cliquez ici

 

© 2005 Fondation littéraire Fleur de Lys inc., organisme sans but lucratif.