Bienvenue sur la page de l'auteur Karim Chalfoun

Get Firefox! 

Accueil

Maison d'édition

Librairie

Bibliothèque

Auteurs

Titres

Genres

Nouveautés

Contact

-

Page personnelle de l'auteur Karim Chalfoun

 

Le Premier Homme Libre

Roman, 74 pages.

Les Éditions Lumières

 

ISBN 2-9806349-1-3

-

Obtenir un exemplaire

 

Résumé Extrait Auteur

[ Retour ]

 

La spiritualité sera-t-elle capable, à l'instar de la psychanalyse, de libérer l'homme de son passé, et de lui permettre ainsi de vivre sa plénitude?

 

Ce roman essaie d'explorer les lueurs de cette dimension fascinante du monde spirituel.

 

 

Table des matières

 

INTRODUCTION 7
RENDEZ-VOUS AVEC LA CHANCE 13
UN SECRET BIEN GARDÉ 19
LA BLESSURE ORIGINELLE 25
LES ACCIDENTS DE PARCOURS 29
LE PIÈGE 33
DÉCOUVRIR L'ENNEMI EN SOI 39
LE DRAME 43
UNE QUESTION D'HONNEUR 47
LA TRAQUE 51
UN DÉBUT D'AMOUR 55
LE NOUVEAU DÉPART 61
LA RELÈVE 65


 

Résumé Extrait Auteur

[ Retour ]

 

Résumé Extrait Auteur

[ Retour ]

 

Introduction

 

Un courant né dans les hautes montagnes\ descendait vers la pleine... Il chemina longtemps, à travers les collines et les vallons, avant d'atteindre le désert... Il essayait bien de traverser, mais ne pouvait pas; il avait beau s'élancer de toutes ses forces, son eau s'enlisait dans le sable...

 

Il savait en lui-même, que son destin était d'atteindre la mer; que pour cela, il devait traverser le désert, et qu'il n'y avait pas d'autres moyens...

 

Longtemps il réfléchit ainsi, quand il entendit une voix qui montait du sable. Cette voix murmurait:

 

- Le vent traverse bien le désert, alors un fleuve le peut...

 

- Mais comment cela est-il possible?

 

- Seulement en permettant au vent de t'absorber.

 

Mais cette idée d'être absorbée par le vent était insupportable au fleuve. D'abord il n'avait jamais été absorbé de sa vie; il n'avait pas du tout envie de perdre son identité. Enfin, s'il perdait son individualité, qui pourrait garantir qu'il la retrouverait?

 

Au bout d'un moment, le sable reprit:

 

- Le vent accomplit cette tâche. Il prend l'eau, lui fait traverser le désert, et puis la relâche au sol une fois l'autre côté atteint; quand l'eau retombe en pluie, elle se rassemble et forme à nouveau un fleuve.

 

- Comment saurais-je si cela est vrai?

 

- C'est ainsi, et si tu ne me crois pas, tu ne deviendras jamais qu'une mare; même si cela peut prendre des années, et des années. Et une mare, ce n'est certainement pas la même chose qu'un fleuve...

 

- Mais est-ce que je reviendrai le même Fleuve qu'aujourd'hui ?

 

- Dans tous les cas, tu ne- peux rester ainsi, dit la voix. La partie la plus essentielle de toi-même sera emportée par le vent et formera à nouveau un Fleuve. Tu t'appelles Fleuve aujourd'hui parce que tu ne connais pas en toi-même la part qui est la plus essentielle.

 

À ces mots, certains échos se mirent à résonner dans l'esprit du fleuve. Il commença vaguement à se souvenir du temps lointain où lui-même (ou une part de lui-même ?), était tenu dans les bras du Vent... Il prit peu à peu conscience que sa nature profonde était l'eau; qui différait de sa nature apparente de fleuve...

 

Toujours est-il qu'un jour, on le vit, à midi au soleil, s'élever en vapeurs dans les bras du vent. Il l'accueillit doucement, lui fit traverser le désert; et il le relâcha dès qu'ils avaient atteint une chaîne de montagnes, loin, très loin de là...

 

Et parce qu'il avait eu des doutes, le Fleuve murmurait en lui-même: « par cette expérience j'ai découvert ma propre nature. »

 

Ainsi le fleuve apprit...

 

La destinée humaine serait-elle pareille au courant? Elle aussi se dirige inéluctablement vers une impasse, à moins qu'elle ne retrouve son propre chemin! Quel est donc ce chemin que chaque être humain doit découvrir pour atteindre sa plénitude?

 

Je veux raconter l'itinéraire caché d'un "homme" historique, dont le nom et les idées ont rallié et divisé les hommes depuis des centaines d'années. Comment ai-je pu découvrir son mystère? Un pur hasard m'a permis de rencontrer une vieille dame, retirée du monde. Elle avait gardé jalousement ses secrets. Les gens ne s'intéressaient pas à elle, pourtant elle détenait la clef d'une grande porte de la vie.

 

Dès le début de ce cheminement, une question se pose déjà: les gens qui vont l'emprunter ne risquent-ils pas de devenir différents des "autres? Verront-ils la vie sous un autre angle, avec toute l'incompréhension qui s'en suit? L'anecdote du curé de campagne illustre bien ce dilemme:

 

Dans un village en Orient, des gens vivaient leur train de vie quotidien. Un jour, un des villageois découvrit un puits d'eau, caché par des buissons et de petits arbrisseaux. Il avait soif. Le puits était assez profond pour l'obliger à utiliser un seau trouvé à proximité! L'eau était douce et agréable. Il est parti raconter à ses amis les détails de sa découverte. Les gens venaient visiter ce puits, et y étancher leur soif de son eau rafraîchissante. Mais, chose étrange, l'eau du puits avait un effet particulier, qui rendait les gens fous. Ainsi, plus des villageois buvaient de cette eau, plus le nombre de fous augmentait; à tel point que tout le monde finit par se ressembler. Le curé du village, qui avait son propre puits, n'avait pas goûté à cette eau. Alors, les gens du village commencèrent d'abord à. se chuchoter entre eux, puis à crier bien haut: notre curé est fou... notre pauvre curé est devenu fou.

 

Le curé pressentait déjà un changement chez ses concitoyens, mais ne se doutait pas de l'ampleur du phénomène. Après de longues investigations, il finit par découvrir le mystère. Il n'avait plus d'autre choix que de boire, lui aussi, à l'eau de ce puits et devenir comme les autres. Ainsi il s'exécuta, et les gens du village furent extrêmement ravis de constater que leur curé était redevenu "normal".

 

L'histoire se serait terminée à ce stade si le hasard n'avait pas compliqué un peu plus les choses. Un jour, un berger qui emmenait ses moutons paître autour du puits, eut la curiosité de regarder son image dans l'eau. Le vent emporta son béret dans le puits. C'était un pauvre berger, il ne pouvait pas se permettre de perdre aussi facilement son béret. Il décida d'aller le récupérer du fond du puits. Une fois rendu au fond, la tentation fut forte de goûter à son eau. Chose encore plus étrange, l'eau puisée directement au fond du puits lui rendit non seulement la raison mais lui fit entrevoir un monde dont il ne soupçonnait pas l'existence.

 

Ainsi le compte à rebours commença. Il paraît que, depuis, les villageois se disputent sur le choix à faire: chercher l'eau du puits avec ou sans seau.

 

Résumé Extrait Auteur

[ Retour ]

 
Au sujet de l'auteur Biographie Coordonnée

[ Retour ]

 

L’auteur, ingénieur de profession, a entrepris une recherche existentielle depuis plus de trente cinq ans. Il décrit dans ses livres, les résultats de ses recherches.

 

Bibliographie

 

- Des voyages dans l’inconscient
- Le premier homme libre
- D’étranges manuscrits

 

 

Au sujet de l'auteur Biographie Coordonnée

[ Retour ]

 

Au sujet de l'auteur Biographie Coordonnée

[ Retour ]

 

Karim Chalfoun se fera un plaisir de lire
et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :

 

karchalfoun@videotron.ca

 

 

Au sujet de l'auteur Biographie Coordonnée

[ Retour ]

 

Obtenir un exemplaire

[ Retour ]

 

Prière de communiquer avec l'auteur à l'adresse suivante :

 

karchalfoun@videotron.ca

 

Obtenir un exemplaire

[ Retour ]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur les couvertures

Cliquez sur les couvertures

 

Cet auteur profite de notre offre Annoncer votre livre

Vous avez autoédité ou éditer votre livre à compte d'auteur,

et vous voulez l'annoncer

sur notre site.

Cliquez ici

© 2006 Fondation littéraire Fleur de Lys inc., organisme sans but lucratif.

   favicon.ico