Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Le proscrit, récit, Luc Lewis, Les éditions Maxime

Cet auteur profite de notre service «Annoncer votre livre»

 

 

Le proscrit

 

LUC LEWIS

 

Récit,

Les éditions maximes,

Montréal, Québec, 2009, 109 pages.

ISBN 978-2-921640-94-7

 

Couvertures

Présentation

Extrait

Biographie

Bibliographie

Communiquer avec l'auteur

Obtenir un exemplaire

 Partager sur Facebook

 

Luc Lewis

Ste-Brigitte d'Iberville, Québec

 

 

COUVERTURES

Le proscrit, récit, Luc Lewis, Les éditions Maxime
 

Cliquez sur les couvertures pour agrandir

Cliquez sur la couverture pour agrandir

Cliquez sur la couverture pour agrandir

-

»»» Lire la présentation du livre

[ Retour en haut de la page ]

 

 

PRÉSENTATION

Le proscrit, récit, Luc Lewis, Les éditions Maxime

 

La guerre de 1914-1918 entre l'Autriche et la Serbie a eu une répercussion mondiale. Elle a entraîné au combat des citoyens de pays qui n'avaient, au départ, rien à voir avec les enjeux de ce conflit. Le Canada, pour sa part, a dû y contribuer comme colonie de l’Angleterre et envoyer à la boucherie la fine fleur de sa jeunesse.


Plusieurs jeunes Québécois en désaccord avec cette situation prirent le parti de se soustraire à leur enrôlement. Fuyant les recherches policières, ils trouvèrent dans les forêts de l'arrière-pays un refuge et un abri. C'est la vie aventureuse - ou plutôt la survie - de l'un d'eux que raconte ici Luc Lewis, grâce à des renseignements très précis recueillis sur les lèvres mêmes de celui que l'armée qualifiait alors de proscrit.

Une lumière sur les dessous de la société québécoise aux prises avec le spectre de la conscription.
 


Obtenir un exemplaire

--

»»» Lire un extrait

[ Retour en haut de la page ]


 

 

EXTRAIT

Le proscrit, récit, Luc Lewis, Les éditions Maxime

 

À l’âge où la libido insiste pour que l’être humain élabore des techniques de séduction dans le but de conquérir un partenaire sexuel approprié, et au moment où les circonstances se prêtent à cette conquête, Léo ignore complètement que François-Ferdinand vient de mettre du sable dans l’engrenage de ses manœuvres de séduction. François-Ferdinand, de son côté, quand il prend le train à Vienne pour se rendre à Sarajevo, pense recevoir, à son arrivée à la gare, un accueil triomphal et exceptionnel. Exceptionnel, son accueil l’est. Triomphal, un peu moins. François-Ferdinand n’a, en cette journée du 28 juin 1914, nulle intention n’intervenir dans le dénouement de l’énigme amoureuse qui se tisse à Longueuil, entre Léo et Amanda.

 

Il faut reconnaître que François-Ferdinand n’est pas le dernier venu, ni un quelconque passager. D’ailleurs, il voyage dans son train privé, accompagné d’une centaine de serviteurs et d’une autre centaine de courtisans. Son attelage personnel fait partie de l’escorte. Ce n’est pas peu dire. Au contraire. Quand tu es archiduc, que tu es le fils de l’archiduc Charles-Louis, que tu es le neveu de l’empereur d’Autriche et du roi de Hongrie, bref quand tu es un Habsbourg, héritier de l’empire — qu’on dit saint et germanique — il n’est pas étonnant que ton assassinat a des répercussions plus perturbatrices que la mort d’un sans-abri de Drummondville.

 

Lorsque des Serbes bosniaques parviennent à occire l'archiduc François-Ferdinand, ils ne veulent pas, eux non plus, interférer dans l’idylle de Léo et d’Amanda, ils sont en maudits contre le gouvernement de Vienne à cause d’une taxe douanière imposée sur leur porc. Ils se foutent royalement de ce qui se passe à Longueuil, P. Q.

 

L’histoire rapporte que François le Premier, l’oncle de François-Ferdinand, et empereur régnant, n’apprécie pas les actions des Serbes, l’assassinat de son neveu le met en maudit, lui aussi. Il fait une de ces colères, une ire tout impériale. Quand un empereur est en maudit, il fait ce que les empereurs de tous les temps ont fait : il déclare la guerre. « Aux armes, citoyens! », déclare François le Premier, en présence de son conseil privé, réuni d’urgence. Son secrétaire lui fait remarquer que cette expression n’appartient pas au vocabulaire des souverains mais des anarchistes. « Le temps n’est pas au verbe, mais à la poudre! » conclut le descendant de Charles Quint.

 

Et voilà l’Autriche et la Serbie qui s’insultent d’abord, puis se menacent réciproquement, s’expédient des ultimatums ensuite et envoient leurs citoyens s’entretuer, enfin. C’aurait été sans doute un conflit régional entre deux belligérants colériques, qui n’aurait pas modifié les plans de Léo et d’Amanda, si le jeu des alliances, tel un effet de domino, n’avait fini par mettre la moitié de l’Europe contre l’autre moitié, et si le Canada s’était mêlé de ses affaires et n’avait pas pris fait et cause pour l’Angleterre. Bref, c’est le déclenchement de la Première Guerre mondiale.

 

Voilà, en résumé, la situation géopolitique mondiale présente au moment où Léo et Amanda sont sous l’influence d’Éros, à Longueuil, en l’année de grâce 1914.


 

Obtenir un exemplaire

 

»»» Biographie de l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

BIOGRAPHIE

Luc Lewis

 

Luc Lewis a d’abord enseigné dans le secteur public au primaire et au secondaire, en plus d’occuper des postes à la direction des services aux étudiants et des services à l’enfance inadaptée au sein de la Commission scolaire des Deux-Montagnes. Il a également enseigné au niveau du Cégep et il a été chargé de cours à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal, pendant une quinzaine d’années. Dans un centre de réadaptation pour jeunes délinquantes, il a assumé les fonctions de directeur des services professionnels, puis celles des services psychosociaux et communautaires dans trois CLSC. Membre du Conseil d’administration du Centre de prévention du suicide de la Haute-Yamaska pendant plusieurs années avant d’en être le président, il s’est intéressé à la problématique du suicide. Cet intérêt l’a préparé à rédiger Apprendre pour la vie. Manuel de formation à la prévention du suicide en Montérégie. Cet ouvrage, de forme didactique, sert d’instrument de base à la formation de la prévention du suicide dans l’ensemble du territoire de la Montérégie. Il est également l’auteur des ouvrages Le suicide. Un saut dans le néant, (2001) et Le suicide des adolescents. Échec et mat, (2003) tous les deux publiés aux Éditions Nouvelles. En 2007, il publie un ouvrage en éducation, J’ai mal à mon prof.  Réflexion sur l’éducation, et également L’enfant roi, publié chez le même éditeur. Aux Éditions Maxime, il édite Des ancêtres au pays du fer et du feu, Il était une fois à St-Charles-sur-Richelieu et Le Proscrit.

 

Luc Lewis détient un baccalauréat en pédagogie de l’Université de Montréal, une maîtrise en philosophie de l’Université d’Ottawa et une licence en psychologie de l’Université de Montréal.

 

Obtenir un exemplaire

 

--

»»» Bibliographie de l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

BIBLIOGRAPHIE

Luc Lewis

 

Le suicide. Un saut dans le néant, Montréal, Éditions Nouvelles, 2001.

Le suicide des adolescents. Échec et mat, Montréal, Éditions Nouvelles, 2003.

J'ai mal à mon prof. Réflexions sur l'éducation, Montréal, Éditions Nouvelles, 2007.

Le drame de l'enfant roi. Quand l'amour de l'enfant se mue en bêtise, Montréal, Éditions Nouvelles, 2008.

Des ancêtres au pays du fer et du feu. Hommage à Thomas Lewis et à Marie-Josephte Delorme. Montréal, Maxime, 2008.

Il était une fois à Saint-Charles-sur-Richelieu. Montréal, Maxime, 2009.

 

--

»»» Communiquer avec l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR
Luc Lewis

 

Luc Lewis se fera un plaisir
de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

ADRESSE DE COURRIER ÉLECTRONIQUE : llewis@videotron.ca

 

-

»»» Obtenir un exemplaire

[ Retour en haut de la page ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE

Le proscrit, récit, Luc Lewis, Les éditions Maxime
 

Pour obtenir votre exemplaire de ce livre, prière de communiquer avec l'auteur à l'adresse électronique suivante :

 

llewis@videotron.ca

 

 

[ Retour en haut de la page ]

 

▼ LIBRAIRIE ▼

Accueil de la librairie

Nouveautés

Titres

Auteurs

Genres littéraires

Ebooks gratuits

Musique

MP3 audio & DB vidéo

Nous éditons votre livre en format papier et numérique

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Contact

Recherche sur le site

 


Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 581-988-7146

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.