Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Eaton de Montréal en coulisses de 1963 à 1973, Monique de Gramont,

Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

Eaton de Montréal

en coulisses de 1963 à 1973
 

MONIQUE DE GRAMONT

 

Témoignage d'une employée,
Grande et petite histoire d'une entreprise,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Montréal, 2006, 236 pages, illustré.

 

ISBN 2-89612-011-4

 

Couvertures

Présentation

Couverture de presse

Table des matières

Extrait

Biographie

Bibliographie

Communiquer avec l'auteure

Obtenir un exemplaire 

Partager sur Facebook

Monique de Gramont

Montréal, Québec

 

COUVERTURES

Eaton de Montréal en coulisses de 1963 à 1973, Monique de Gramont,
Fondation littéraire Fleur de Lys
 

Cliquez sur les couvertures pour agrandir

Cliquez sur la couverture pour agrandir

Cliquez sur la couverture pour agrandir

-

»»» Lire la présentation du livre

[ Retour en haut de la page ]

 

 

PRÉSENTATION

Eaton de Montréal en coulisses de 1963 à 1973, Monique de Gramont,
Fondation littéraire Fleur de Lys
 

 

Reconnaissez-vous cette fillette sur les genoux du Père Noël ? Et cette jeune femme en pleine révision de son texte en compagnie de Anita Pérère du magazine ELLE de France ? Eh ! Oui, c'est Monique de Gramont, l'auteure. Elle témoigne avec moult détails, à la fois émouvants et captivants, du temps où elle  travaillait au service de la publicité du magasin Eaton de Montréal. Elle brosse aussi la petite histoire de cette grande entreprise dont le souvenir demeure à jamais en nos mémoires.

 

Le magasin Eaton de Montréal a marqué profondément la vie et la culture des Québécois francophones et anglophones. D'abord unilingue anglais, le magasin est devenu le haut lieu d'un affrontement culturel et linguistique qui a donné naissance  à des événements extraordinaires. L'auteure y a travaillé pendant 13 ans, d'abord à titre de rédactrice junior, puis senior, avant de devenir attachée de presse. Pour permettre au lecteur de comprendre les profondes mutations qui sont survenues, elle raconte ce qu'elle a vu et entendu. Grâce à des chapitres courts et enlevés, le lecteur assiste à des événements extraordinaires parfois même truculents. Des encadrés historiques permettent de suivre l'Évolution du magasin, la famille Eaton, l'apogée et le déclin du célèbre catalogue Eaton et du non moins réputé défilé du Père Noël.

Eaton de Montréal ? C'est l'ivresse d'une génération qui a fait reconnaître ses droits, célébré la mode, assisté et soutenu plusieurs émissions de télé francophones et les premiers films québécois.

L'auteure a rencontré et habillé des célébrités québécoises et internationales. Assisté à des incidents parfois loufoques et parfois navrants.

Le lecteur sera partagé entre la nostalgie et le fou rire. Quelques titres de chapitres : La face cachée du 9e, Noël à travers le monde, Pour femmes seulement, Déviance et champagne, Fantasme... , Silence, on tourne, Ravissant popotin, Le guetteur de restes.

 

--

»»» Couverture de presse

[ Retour en haut de la page ]

 

 

COUVERTURE DE PRESSE

Eaton de Montréal en coulisses de 1963 à 1973, Monique de Gramont,
Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

Source : L'HyperLien, Avril 2004 / Vol.   N° 3

Journal interne de la Commission de santé et de la sécurité au travail,

Gouvernement du Québec

 

--

»»» Table des matières

[ Retour en haut de la page ]

 

 

TABLE DES MATIÈRES

Eaton de Montréal en coulisses de 1963 à 1973, Monique de Gramont,
Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Remerciements
Tournée des illustrations
En scène, les souvenirs
La face cachée du neuvième
Un an
Fenêtre sur rue
Margaret Bols
Mutation
Attaque, micro !
Derrière le miroir
Clic clic !
À la mode d'Eaton
Le défilé du Père Noël
Le vrai Père Noël
Lettre au Père Noël
FMO
Noël à travers le monde
L'enchantement de l'Extrême-Orient
Hirc !
Ma-Ma-Fu-Fu
À l'écoute des jeunes
Pour femmes seulement
Déviances et champagne
La voix
Télé-Eaton
À la main
Silence, on tourne !
Deux femmes en or
Ravissant popotin
Cachez ces pieds que je ne saurais voir
Fantasmes
Les vedettes qui ont fait escale
Patrons et collègues
Pour vous servir
Une vieille dame fidèle
Le guetteur de restes
Retour de marchandises
Eaton Beauty
Deux enfants d'Eaton, parmi d'autres
Suite et fin
Le catalogue Eaton, bible du XXe siècle
Un nom, une famille, une dynastie
Quelques dates charnières
Bibliographie
Au sujet de l'auteure
De la même auteure
Données au catalogue
Illustration en page couverture
L'achevé d'imprimer

 

 

 

--

»»» Lire un extrait

[ Retour en haut de la page ]


 

 

EXTRAIT

Eaton de Montréal en coulisses de 1963 à 1973, Monique de Gramont,
Fondation littéraire Fleur de Lys
 

CHAPITRE 1

 

En scène, les souvenirs...

 

Les coulisses d'un théâtre ont la mémoire longue. Les miroirs tapis dans les loges, avec leur mine imperturbable de verre poli, voient des choses qui échappent à nos yeux d'humains, et ils nous observent dès que nous tombons dans le faisceau de leurs yeux de glace.

 

Les murs, eux, en apparence lisses et indifférents, dissimulent de gigantesques oreilles dotées d'une remarquable acuité auditive. Ils entendent tout, les murs : chuchotements à peine audibles, déclarations brûlantes, exclamations de plaisir, de douleur ou de lassitude, clameurs de frayeur, cris de colère ou de jubilation, froissements d'étoffes ou de papiers, tintements et bruissements des boîtes de maquillage, ébats à peine audibles des pinceaux patinant sur les fards et sur les peaux...

 

Les coulisses d'un théâtre enregistrent tout, y compris les silences. À commencer par celui qui s'installe quand les spectateurs et les acteurs quittent les lieux, quand la nuit entre en scène, par une porte dérobée.

 

Et les grands magasins ? Composés de multiples scènes, de décors sans cesse changeants, habités et visités par des acteurs aux personnalités et aux intentions variées, ils font comme les coulisses d'un théâtre. Ils entendent tout, ils voient tout, et leur mémoire prend du poids, au fil des ans.

 

Une quinzaine de jours avant la fermeture du grand magasin Eaton du centre-ville de Montréal, j'ai fait un curieux rêve. Le vieil immeuble me parlait, dans un français impeccable. J'ai entendu les voix de ses escaliers roulants, de ses étages, de ses boutiques, de son très beau restaurant art déco du neuvième étage flanqué de deux salons privés, de tous ses bureaux fermés aux visiteurs. Le choeur des voix m'a rappelé tout ce que j'ai pu observer avec mes yeux et entendre avec mes oreilles, pendant les douze années où j'ai travaillé dans les augustes flancs du célèbre immeuble, d'abord à titre de rédactrice junior au Service de la publicité, ensuite comme attachée de presse au Service des relations publiques.

 

Le magasin Eaton du centre-ville de Montréal, avec son million de pieds carrés de superficie (le plus grand au Canada ), a fermé ses portes un soir d'octobre 1999. Ce triste événement a marqué la fin d'une époque, la fin d'une histoire pour tous les Québécois, jeunes et vieux, anglophones et francophones : tant pour ceux qui y ont travaillé que pour ceux qui l'ont fréquenté.

 

Pierre Cyr, qui fut le dernier directeur général du magasin de Montréal, rappelait au quotidien La Presse, quelques jours avant la fermeture, qu'au moins un Canadien sur cinq a déjà travaillé pour la famille Eaton. Que, durant les meilleures années de son existence, les ventes représentaient 55% du commerce du détail.

 

Petite consolation : tout comme les loges d'un théâtre, Eaton continue de vivre dans notre mémoire collective et personne ne pourra effacer les pages de son histoire.

 

L'histoire commence avec l'arrivée au Canada, en 1854, de Timothy Eaton et de ses deux frères. Né en 1834, en Irlande du Nord, non loin de Ballymena, deux mois après la mort de son père, le jeune Timothy connaît néanmoins une enfance sans grand drame. Il n'aime guère l'école et préfère apprendre la vie sur le terrain. En 1847, il devient apprenti dans un magasin appartenant à un certain William Smith. Levé avant le soleil et couché après lui, le jeune homme travaille dur et s'endort parfois sous le comptoir, histoire d'être sûr de devancer l'astre du jour. Aussi, lorsqu'il arrive au Canada, où habitent plusieurs membres de sa famille, le jeune homme a déjà derrière lui une solide expérience de la vente au détail... et du comportement des clients.

 

En 1869, Timothy ouvre, coin Yonge et Queen, à Toronto, un petit magasin qui est, mais cela il l'ignore, la première pierre d'un empire, la première page d'une fascinante histoire sur laquelle se pencheront de très sérieux historiens et sociologues.

 

Je ne suis ni l'un ni l'autre, pourtant, l'idée m'est venue de raconter le chapitre dans lequel il m'a été donné de jouer un tout petit rôle, d'évoquer les événements et les activités que même les historiens et les sociologues n'ont pu et ne pourront évoquer, parce qu'ils n'étaient tout simplement pas là, sur le terrain.

 

Allez, monsieur Timothy, frappez vite les trois coups rituels, déverrouillez les portes tournantes de votre magasin de la rue Sainte-Catherine, Ouest, allumez ses lustres, sortez les escaliers roulants et les ascenseurs de leur torpeur. Messieurs dames, entrez, et parcourez avec moi les étages... Il s'est passé ici tant d'événements, tantôt dramatiques, tantôt joyeux et tantôt loufoques ! Certains nous ont marqués et instruits, à une époque où la coquille de notre MOI francophone se fendillait de partout, humant, pressentant les effluves culturels venant d'ailleurs.

 

Édifice Eaton rue Ste-Catherine Ouest.
30 mars 1936

Source : Ville de Montréal.
Gestion des documents et archives.

-

»»» Biographie de l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

BIOGRAPHIE

Monique de Gramont

 

Mariée au peintre québécois Pierre Faucher et mère de jumeaux, Monique de Gramont a travaillé pendant 13 ans pour le compte du grand magasin Eaton de Montréal. Par la suite, elle a été journaliste permanente, puis grand reporter, chef du bloc santé et adjointe à la rédaction en chef du magazine Châtelaine. Depuis 15 ans, elle est rédactrice en chef d'un magazine gouvernemental de vulgarisation scientifique et chargée de cours au Certificat en journalisme de la faculté de l'Éducation permanente de l'Université de Montréal. Elle a écrit deux essais pour les éditions Québec-Amérique, puis quatre romans publiés chez Québec-Amérique, Pierre Tisseyre et Libre Expression. Au cours de sa carrière, elle a également prononcé une centaine de conférences dont quelques-unes devant un auditoire de 1000 personnes. Envoyée en mission en Israël, à deux reprises par Châtelaine, elle a animé un atelier international sur la reproduction humaine.

Au cours de sa carrière de journaliste, elle a signé pas moins de 5000 articles pour divers magazines dont La vie en rose, Guide-Ressource, Santé, La Gazette des femmes etc. Elle a reçu plusieurs prix dont le Prix Judith Jasmin, à deux reprises le prix du gouverneur général de l'Université Western, le grand prix du meilleur article spécialisé, toutes catégories confondues décerné par l'Association des journalistes de la presse spécialisée.

 

Monique de Gramont est membre de :

 

 

-

»»» Communiquer avec l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

BIOBLIOGRAPHIE

Monique de Gramont

 

LE MATIN DE LA FÊTE TRISTE,
essai, Québec-Amérique 1985.

LES MÉDECINES DOUCES AU QUÉBEC,
essai, Québec-Amérique, 1986.

LA CLÉ DE FA,
roman, Québec-Amérique, 1988.

LE MAÎTRE DE JEU,
roman, Pierre Tisseyre, 1990.

LES TROIS JULS,
roman, Libre Expression, 1993.
L'HOMME ÉTOILE,
roman, Libre Expression, 1996.

LE PIÈGE À FOU,
en lecture chez un éditeur, 2003.

L'ÉDEN DANS LA PEAU,
en production, 2004.
 

-

»»» Communiquer avec l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEURE

Monique de Gramont

 

Monique de Gramont se fera un plaisir de lire
et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :
 

monique.legault@videotron.ca

 

-

»»» Obtenir un exemplaire

[ Retour en haut de la page ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE

Eaton de Montréal en coulisses de 1963 à 1973, Monique de Gramont,
Fondation littéraire Fleur de Lys
 

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire papier

ou numérique du livre annoncé sur cette page.

 

Faites votre choix :

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal (carte de crédit)

 

Versement de votre don par la poste (chèque ou mandat poste en dollars canadiens)
 

Besoin d'aide ?

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com   

 

Téléphone (Lévis, Québec) : 581-988-7146

 

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal

Exemplaire papier Exemplaire numérique

Résidents du

Canada

 

24.95$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

Résidents

ailleurs dans le monde

 

Écrivez à l'adresse suivante car des frais de postes s'appliquent.

 

renee-fournier@bell.net

Résidents du

partout dans le monde

 

7.00$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

 

 

Versement de votre don par la poste

(chèque ou mandat poste en dollars canadiens)

1 2 3

Indiquez sur un papier

 

 

Le titre du livre

et le nom de l'auteur


Votre nom (prénom

et nom de famille)


Votre adresse postale complète


Votre adresse électronique


Votre numéro de téléphone

Complétez votre chèque payable à l'ordre de

 

Fondation littéraire
Fleur de Lys inc.

Précisez le montant
sur le chèque

 

Exemplaire papier


Canada


24.95$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 


Ailleurs dans le monde


Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :
renee-fournier@bell.net

 


Exemplaire numérique


Partout dans le monde


7.00$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

4

Adressez-le tout à

 

Fondation littéraire Fleur de Lys,
31, rue St-Joseph,
Lévis, Québec.
Canada.
G6V 1A8

 

 

 

[ Retour en haut de la page ]

 

▼ LIBRAIRIE ▼

Accueil de la librairie

Nouveautés

Titres

Auteurs

Genres littéraires

Ebooks gratuits

Musique

MP3 audio & DB vidéo

Nous éditons votre livre en format papier et numérique

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Contact

Recherche sur le site

 


Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 581-988-7146

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.