Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Pierre Chatillon

 

 

Philédor Beausoleil, Pierre Chatillon

Roman, Les Éditions Grands Arbres, Québec, Canada, 180 pages.

ISBN 2-9805875-2-4

 

Couvertures

Présentation

Extrait

Suivi médias et Internet

Au sujet de l'auteur

Du même auteur

Communiquer avec l'auteur

Obtenir un exemplaire

Pierre Chatillon

Bécancour , Québec

 

 

COUVERTURES

 

Philédor Beausoleil, roman, Pierre Chatillon,
Les Éditions Grands Arbres

[ Présentation ]

[ Retour au menu ]

 

PRÉSENTATION

 

Philédor Beausoleil, roman, Pierre Chatillon,
Les Éditions Grands Arbres

 

Charles-Auguste - Philédor - Beausoleil, cultivateur têtu du rang Le Grand-Saint-Esprit, près de Nicolet, part à la recherche de sa femme enlevée par Vent du Nord. Monté sur son tracteur-souffleuse, il fonce vers le Pôle avec l'intention de reprendre sa femme à la mort et de chasser pour toujours l'hiver hors de la Terre. Dans cette entreprise surhumaine viendront lui prêter main-forte des compagnons pittoresques qui s'appellent la Corriveau, le géant Beaupré, Jos Montferrand, Ti-Jean-Poilu, Rose Latulipe, les loups-garous, les gars de la chasse-galerie et autres héros de légendes. Fantaisiste épopée québécoise, ce roman est une fête de l'imagination.

 

Extraits de la critique

 

«Extraordinaire carnaval de merveilles héroïques et rabelaisiennes. Un livre de conteur qui se meut à l'aise dans le fantastique». (Jean-Marie Moreau, Nos livres).

 

«Un livre extrêmement attachant, dans le style de la tradition orale populaire, qui se lit avec beaucoup de bonne humeur et de plaisir». (Jean Sarrazin, Radio-Canada).

 

«Cette superbe geste québécoise devra prendre une place de choix dans notre littérature» (René Lord, Le Nouvelliste).

 

«Pierre Chatillon s'amuse à recréer les légendes, à en inverser le sens connu, à leur insuffler un souffle puissant de vie et de jeu. Et à travers elles il retrouve, en poète, ces mythes que l'humanité inventa au cours des siècles pour s'affranchir de son angoisse». (Lise Gauvin, Le Devoir).

 

«Ce fut un immense plaisir pour moi de lire Philédor Beausoleil. C'est une véritable fête. Un excellent livre qui sort de l'ordinaire». (Laure Rièse, lettre à l'auteur).

 

[ Table des matières ]

[ Retour au menu ]

 

 

EXTRAIT
 

Philédor Beausoleil, roman, Pierre Chatillon,
Les Éditions Grands Arbres

 

Introduction

─ Tabanak de vieille oreille de boeu!

Charles-Auguste, rageur, mordilla sa moustache, enfonça sur sa tête sa casquette de feutre à oreilles et sortit dans la poudrerie sauvage d’une aube noire de février.

Calant jusqu’à mi-jambes dans la neige, il parvint péniblement à son tracteur rouge, prit place sur le siège de métal recouvert d’une peau de mouton, mit le moteur en marche, alluma les phares, actionna la souffleuse et entreprit comme à l’accoutumée de nettoyer sa cour et le long chemin reliant sa maison au rang Le Grand-Saint-Esprit.

Les deux larges spirales d’acier tournant avec fracas donnaient à la souffleuse, rivée à l’arrière du tracteur, l’allure d’une sorte de dragon dévoreur mordant à pleins crocs les bancs de neige durcie. Et le tuyau recourbé par lequel était projetée la neige ressemblait à quelque antenne se dressant au-dessus de la gueule du monstre. Les deux phares braquaient leurs gros yeux de feu et la cabine de toile à fenêtre de mica fixée sur le tracteur pour servir d’abri à Charles-Auguste oscillait comme la tête de la bête.

«Tabanak de vieille oreille de boeu!» jurait Charles-Auguste à chaque nouvel assaut. Il y avait dans ce petit vieillard s’agitant dans la nuit la perpétuation d’une haine de l’hiver héritée de lointains ancêtres. Repris de père en fils depuis le plus reculé du temps, le combat dérisoire mais tenace de l’homme s’acharnant, sur sa planète perdue, à perpétuer la lumière dans le noir de l’univers.

Secouée par les sautes de poudrerie, fonçant droit sur le vent du nord, la souffleuse, avec des cris de ferraille, mordait à pleins crocs dans la neige durcie. Emmitouflé dans sa chemise à carreaux, dans sa salopette de fermier tel un chevalier d’antan dans son armure, Charles-Auguste chevauchait son dragon d’acier rouge. Et parfois, mordillant sa moustache hérissée de frimas, il se prenait à rêver que lui, petit habitant malingre aux traits crispés, il poussait l’audace jusqu’à souffler la neige et le froid hors de la Terre entière. Il se voyait alors assaillant le Pôle, ouvrant un chemin sur le toit du monde, soufflant dans l’espace des blocs d’icebergs, des ours blancs, des pingouins.

Et devant lui, pour couronner de gloire son combat surhumain, il voyait parfois monter les lueurs vertes et jaunes d’une aurore boréale.

 

Obtenir un exemplaire

 

 

[ Suivi médias et Internet ]

[ Retour au menu ]

 

 

SUIVI MÉDIAS ET INTERNET

 

Philédor Beausoleil, roman, Pierre Chatillon,
Les Éditions Grands Arbres

 

Cliquez sur les logotypes des médias et/ou sites Internet ci-dessous.

 

À VENIR

À VENIR

À VENIR

À VENIR

 

 

 

[ Au sujet de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

AU SUJET DE L'AUTEUR - BIOGRAPHIE
 

Pierre Chatillon

 

 

PIERRE CHATILLON est né à Nicolet. Après des études en Sorbonne, il enseigné la littérature à l’Université du Québec à Trois-Rivières. En 2003, il reçut la distinction de professeur émérite. Écrivain, il a fait paraître une quarantaine de livres : poèmes, romans, nouvelles, essais ainsi que son autobiographie intitulée Le château de sable. En 1974, il fut finaliste au Prix France-Québec pour son roman La mort rousse. Son roman Philédor Beausoleil, publié chez Robert Laffont, en 1978, fut étudié pendant plusieurs années à l’université de Cork, en Irlande. En 1987, il a reçu le Grand Prix de la Ville de Trois-Rivières pour l’ensemble de son œuvre. En 2000, la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec lui décernait le Prix Lionel-Groulx également pour l’ensemble de son œuvre. En 2005, il se méritait le Prix Adagio du Salon du livre de Trois-Rivières et le Prix d’excellence en littérature du Conseil de développement culturel du Centre-du-Québec. Le 24 juin 1998, Pierre Chatillon a créé, à Nicolet, le parc littéraire L’arbre de mots. En 2005, il a fait installer, dans le parc des lilas de Bécancour, trois œuvres en aluminium intitulées Les oiseaux-poèmes. En 2011, il a fait installer, à St-Grégoire, un petit monument intitulé La maison du souvenir. Pierre Chatillon est également un compositeur prolifique.

 

 

[ Du même auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

DU MÊME AUTEUR - BIBLIOGRAPHIE

 

Guy Dussault

 

LIVRES DE PIERRE CHATILLON

ÉDITÉS PAR LA FONDATION LITTÉRAIRE FLEUR DE LYS

NOYADES ET NAUFRAGES

Essai sur le roman québécois suivi de le NON-PAYS, dix études sur la poésie québécoise de 1970 à 2000
 

PIERRE CHATILLON

 

Études littéraires,

Fondation littéraire Fleur de Lys, Laval, Québec, 2007, 312 pages.

ISBN 2-89612-281-8 / 978-2-89612-281-3

 

http://manuscritdepot.com/a.pierre-chatillon.2.htm 

LES FILS DU FEU ET AUTRES ESSAIS

 

PIERRE CHATILLON

 

Études littéraires,

Fondation littéraire Fleur de Lys, Laval, Québec, 2012, 242 pages.

ISBN 978-2-89612-415-2


http://manuscritdepot.com/a.guy-dussault.2.htm

 

LIVRE DE PIERRE CHATILLON ANNONCÉ SUR CE SITE

PHILÉDOR BEAUSOLEIL
 

PIERRE CHATILLON

 

Roman,

Les Éditions Grands Arbres,

Québec, Canada, 180 pages.

ISBN 2-9805875-2-4

 

http://manuscritdepot.com/a.pierre-chatillon.1.htm  

 

CD MUSICAL DE PIERRE CHATILLON ANNONCÉ SUR CE SITE

LES OISEAUX

PIERRE CHATILLON

Six quatuors pour flûte, clarinette et cordes
CD-ROM / 78:05 minutes
 


http://manuscritdepot.com/a.pierre-chatillon.3.htm 

 

BIBLIOGRAPHIE COMPLÈTE

Les cris, poèmes, Montréal, Éditions du Jour, I968. Réédition en I969. Finaliste au Grand Prix littéraire de la Ville de Montréal, en 1969.

 

Soleil de bivouac, poèmes, Montréal, Éditions du Jour, 1969. Édition remaniée en 1973.

 

Le journal d’automne, récit, Montréal, Éditions du Jour, 1970. Édition remaniée en 1977, Montréal, Éditions du Jour. Édition remaniée en 1998, Bécancour, Les Éditions Grands Arbres.

 

Le mangeur de neige, poème, Montréal, Éditions du Jour, 1973. Finaliste au Grand Prix littéraire de la Ville de Montréal en 1974.

 

La mort rousse, roman, Montréal, Éditions du Jour, 1974. Édition remaniée, collection «Québec 10 /10», no 65, Montréal, Éditions Stanké, 1983. Réédition en 1998, Québec, Éditions du Septentrion. Finaliste au Prix France-Québec en 1975.

 

Le fou, roman, Montréal, Éditions du Jour, 1975.

 

L’île aux fantômes, contes, précédés de Le journal d’automne, Montréal, Éditions du Jour, 1977. Édition remaniée, collection « Québec 10/10», no 107, Montréal, Éditions Stanké, 1988.

 

Philédor Beausoleil, roman, Paris, Éditions Robert Laffont et Montréal, Éditions Leméac 1978. Édition remaniée, Montréal, Éditions Libre Expression, 1985. Édition remaniée en 1999, Bécancour, Les Éditions Grands Arbres.

 

Poèmes, rétrospective des poèmes (1956-1982) regroupant Les cris, Le livre de l’herbe, Le livre du soleil, Soleil de bivouac, Poèmes posthumes, Blues, Le mangeur de neige, Le château fort du feu, Le beau jour jaune, Le printemps, Nuit fruit fendu, L’oiseau rivière, Amoureuses, Saint- Lambert, Éditions du Noroît, 1983.

 

La fille arc-en-ciel, nouvelles, Montréal, Éditions Libre Expression, 1983.

 

Le violon vert, poèmes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1987.

 

L’arbre de mots, poèmes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1988.

 

La vie en fleurs, nouvelles, Montréal, XYZ Éditeur, 1988.

 

Le violon soleil, poèmes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1990.

 

L’Atlantidien, nouvelles, Saint-Lambert, Éditions Héritage, 1991.

 

L’ombre d’or, poèmes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1993.

 

L’enfance est une île, nouvelles, Montréal, Éditions Triptyque, 1997.

 

La porte du soleil, poèmes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1997.

 

Grands arbres ce matin, anthologie des écrivain(e)s ayant vécu ou étudié à Nicolet, Bécancour, Les Éditions Grands Arbres, 1998.

 

Amoureuses, poèmes, volume regroupant les poèmes d’amour écrits entre 1958 et 1998, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1999.

 

Les chants, poèmes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2001.

 

L’Éternîle, poèmes, Québec, Le loup de gouttière, 2002.

 

Le livre de la lumière, poèmes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2003.

 

Le mal-né, seize études sur la poésie québécoise, Québec, Presses de l’Université du Québec, 2004.

 

Le château de sable, une vie d’écrivain, Québec, Ottawa, Éditions David, 2005.

 

Les ailes de la mer, poèmes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2006.

 

Noyades et naufrages (essai sur le roman québécois) suivi de Le non-pays (essais sur la poésie québécoise de 1970 à 2000), Montréal, Fondation littéraire Fleur de Lys, 2007.

 

L’homme aurore, poèmes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2008.

 

À vol de mots, poèmes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2010.

 

Selected Poems, Les Éditions Grands Arbres, Bécancour, 2010.

 

Facing the Sea, selected poems, Peppertree Press, Sarasota (Fl), USA, 2011.

 

Le mangeur de neige, poème, (réédition)Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2012.

 

 

DISCOGRAPHIE COMPLÈTE

Air pour Claire, CD comprenant Air pour Claire, La gigue, Promenade, La fanfare, Le cardinal, Le feu d’artifice, œuvres interprétées par le quatuor de saxophones Andran : Jacques Larocque, (directeur) soprano, Andréanne Deschênes, baryton, Marc Gélinas, ténor, Andrée-Anne St-Germain, alto. Bécancour, 2006.

 

Les oiseaux, CD comprenant Les oiseaux, Jour d’été, J’ai perdu un oiseau, Jour de juin (quatuors pour flûte et cordes); Le cri et La danse (quatuors pour clarinette et cordes) interprétés par Amélie Brodeur, Catherine Bussières, Renée-Claude Perreault, Michel Pilote et François Toutant. Bécancour, 2007.

 

La réincarnation, Chansons de Pierre Chatillon interprétées par l’auteur, accompagné par Gilles Hamelin au clavier, et Réal Bergeron à la guitare. Bécancour, 2008.
 

Le soleil, CD comprenant Nostalgie, Le soleil, Crépuscule (trios pour piano et cordes); L’oiseau moqueur, L’éclipse, La plainte (quatuors pour flûte et cordes); et deux valses, interprétés par Antoine Bareil, violon, Amélie Brodeur, flûte, Michel Kozlovsky, piano, Sarah Martineau, alto, et François Toutant, violoncelle. Bécancour 2010.

 

Le voilier, Chansons de Pierre Chatillon interprétées par l’auteur, accompagné par Gilles Hamelin au clavier, et Réal Bergeron à la guitare. Bécancour, 2011.

 

La victoire, CD comprenant La jeunesse, Septembre, Le départ, Le miroir (trios pour piano et cordes); Lumière sur la mer, La victoire (quatuors pour flûte et cordes); Cantabile (sonate pour clarinette et guitare). Bécancour, 2012.

 

 

FAITS À NOTER

Pierre Chatillon a été finaliste au Grand Prix littéraire de la Ville de Montréal, avec Les cris, en 1969, finaliste au Grand Prix littéraire de la Ville de Montréal, avec Le mangeur de neige, en 1974, finaliste au Prix France-Québec, avec La mort rousse, en 1975. Il a reçu le Grand Prix de la Ville de Trois-Rivières, en 1987, pour l’ensemble de son œuvre, et en 2000, la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre du Québec lui décernait le Prix Lionel-Groulx également pour l’ensemble de son œuvre. En 2005, il se méritait le Prix Adagio du Salon du livre de Trois-Rivières et le Prix d’excellence en littérature du Conseil de développement culturel du Centre-du-Québec.

 

Le 24 juin 1998, Pierre Chatillon a créé, à Nicolet, le parc littéraire L’arbre de mots.

 

En 2005, il a fait installer, dans le parc des lilas de Bécancour, trois œuvres en aluminium intitulées :Les oiseaux-poèmes.

 

En 2011, il a fait installer, à St-Grégoire, un petit monument intitulé La maison du souvenir.

 

[ Communiquer avec l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR

 

Pierre Chatillon

 

Pierre Chatillon se fera un plaisir de lire
et de répondre personnellement à vos courriels.

 

Adresse de correspondance électronique :
 

violonsoleil@sogetel.net

 

 

Site Internet de l'auteur : http://www.pierrechatillon.com/

 

 

http://www.pierrechatillon.com/

 

 

[ Site Internet personnel de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE OU PAPIER

 

Philédor Beausoleil, roman, Pierre Chatillon,
Les Éditions Grands Arbres

 

Pour obtenir un exemplaire de ce livre,

prière de communiquer avec l'auteur à l'adresse suivante :

violonsoleil@sogetel.net

 

 

[ Exemplaire numérique ]    [ Exemplaire papier ]

[ Retour au menu ]

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

Téléphone : 581-988-7146 (interurbain gratuit pour les abonnés au service téléphonique Vidéotron)

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
 

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.