Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

 
 

Centre d'information sur l'édition en ligne

(numérique, impression à la demande, ebook,...)

 

Vous êtes dans la SECTION I

Informations publiées sur ce site

SECTION II

Informations publiées sur Internet

SECTION III

Exemples de contrats d'édition

 

 

Initiation à l'édition en ligne

 Partager sur Facebook

 

Petit dictionnaire de l'édition électronique

 

IMPRESSION À LA DEMANDE / PRINT-ON-DEMAND

Définition

Impression à la demande / Print-on-demand / Publish-on-demand [Mode d'impression sur papier privilégié par la micro-édition] − Tirage par impression numérique d'un exemplaire papier à la fois à la demande expresse de chaque lecteur.

 

L'expression «Impression à la demande» est une traduction de l'expression anglaise «Print-on-demand». L'impression à la demande est née aux États-Unis d'Amérique au milieu des années 90. Elle est rendue possible grâce aux technologies d'impression numérique.

 

Elle permet de reproduire un livre à raison d'un seul exemplaire à la fois à la demande expresse de chaque lecteur. Contrairement au processus habituel qui oblige l'éditeur à imprimer plusieurs exemplaires à la fois avant même d'en avoir vendu un seul, l'impression à la demande est lancée après la commande du lecteur. Ainsi, chaque exemplaire imprimé est un exemplaire vendu à l'avance. L'impression à la demande permet donc d'éviter les frais d'un tirage élevé, les coûts d'entreposage et de distribution de masse, et les frais liés aux exemplaires invendus. Les risques financiers de l'édition sont alors réduit à leur plus simple expression. En fin de compte, l'impression à la demande résulte en un choix plus vaste de titres pour les consommateurs.

 

Il n'y a pas d'économie d'échelle avec l'impression à la demande, contrairement à l'impression traditionnelle (Offset) où le prix de l'exemplaire baisse avec le nombre d'exemplaires commandé. Autrement dit, avec l'impression à la demande, le coût de l'exemplaire est fixe qu'importe le nombre d'exemplaires commandés. Le coût fixe de l'exemplaire imprimé à la demande est généralement plus bas que le coût d'un petit ou d'un micro tirage par impression traditionnelle en raison des frais élevés de lancement de la presse Offset.

 

Généralement, l'impression à la demande est retenue par les éditeurs en ligne sur Internet et ou autre éditeur qui n'a pas de distribution dans les réseaux de ventes traditionnelles. Il faut comprendre que la distribution en librairies oblige l'éditeur à commander l'impression de plusieurs centaines voire plusieurs milliers d'exemplaires, ce qui n'est pas rentable avec l'impression à la demande. Bref, l'impression à la demande est le choix privilégié des petites maisons d'édition à distribution limitée, y compris les éditeurs en ligne sur Internet.

 

Informations complémentaires

 

 

Confusion entre «Print-on-demand» (Impression à la demande)

et «Publish-on-demand» (Publication à la demande)

 

Des sources américaines nous invitent à ne pas confondre «Print-on-demand» avec «Publish-on-demand». Ces sources indiquent que l'expression «Publish-on-demand» est une exploitation malheureuse de l'expression «Print-on-demand» par les éditeurs à compte d'auteur. Aux États-Unis d'Amérique, les termes «publish» (publier) et «publisher» (éditeur) font référence à la commercialisation du livre en incluant cette dernière. Or, le prix de l'éditeur américain à compte d'auteur n'inclut pas généralement de services de commercialisation, mais le laisse croire en utilisant le terme «publish-on-demand» tout en se présentant comme un «publisher» (éditeur traditionnel / éditeur à compte d'éditeur), ce qu'il n'est pas, d'où l'invitation à éviter toute confusion.

 

Notez qu'au Québec, certains éditeurs à compte d'auteur offrent des services de commercialisation du livre pour un coût additionnel à celui du service d'édition (production et impression du livre).

 

Dans tous les cas d'édition à compte d'auteur, il faut se méfier du nombre d'exemplaires que nous offre ou que nous commandons à l'entreprise. L'enthousiasme voire l'euphorie de l'auteur l'incite souvent à surévaluer les ventes potentielles, donc à commander des centaines voire des milliers d'exemplaires. Et dans le cas où l'auteur achète à l'éditeur un service de distribution en librairies, le tirage minimum imposé sera de 300 à 500 exemplaires pour couvrir l'ensemble du Québec. L'expérience démontre que la plupart des auteurs ne recouvrent pas leur investissement de départ en raison de nombre limité d'exemplaires vendus lors des trois premiers mois en librairies, période à la suite de laquelle les libraires retournent à l'éditeur les invendus pour faire place à d'autres nouveautés dont ils espèrent un meilleur rendement. Parfois, suite à ces retours, l'éditeur facturera des frais d'entreposage des invendus si l'auteur n'accepte pas de les entreposer chez-lui ou ailleurs. Bref, l'auteur qui souhaite diminuer les risques se tournera vers un éditeur à compte d'auteur qui offre l'impression à la demande.

 

 

 

 

Retour à l'index

 

 

 

 

Serge-André Guay, président et éditeur

Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

 

2 janvier 2008

 

SECTION I

Informations publiées sur ce site

SECTION II

Informations publiées sur Internet

 

Nous éditons votre livre en format papier et numérique

En savoir plus

Centre d'information sur les droits d'auteur

Les types de droits d'auteur

La protection et la gestion des droits d'auteur

Centre d'information sur l'édition en ligne

Ce centre d'information se veut une mine de renseignements pour quiconque souhaite découvrir le nouveau monde du livre.

Accueil

Centre de formation

Conférences, ateliers
et séminaires pour
le grand public,
les étudiants
et les enseignants.

Accueil

 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 418-903-5148
 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.