Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Les livres de Pierre Crépeau

Cliquer sur les couvertures pour découvrir chacun des livres de cet auteur

 

 

Amadou, roman, Pierre Crépeau

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, Lévis, Québec, 2008, 300 pages.

ISBN 978-2-89612-249-3

 

Couvertures

Présentation

Extrait

Suivi médias et Internet

Au sujet de l'auteur

Du même auteur

Communiquer avec l'auteur

Obtenir un exemplaire

 Partager sur Facebook

Pierre Crépeau

Gatineau, Québec

 

 

COUVERTURES

 

Amadou, roman, Pierre Crépeau,
Fondation littéraire Fleur de Lys

[ Présentation ]

[ Retour au menu ]

 

PRÉSENTATION

 

Amadou, roman, Pierre Crépeau,
Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Pierre Crépeau est un anthropologue spécialisé dans les systèmes de représentations, dans les arts et traditions populaires et en anthropologie du développement. Après un séjour de dix ans au Rwanda, il rentra au pays en 1975 et fut chargé du programme franco-roman du Centre canadien d’études sur la culture traditionnelle au Musée canadien des civilisations. Auteur de plusieurs livres et articles techniques, il est à la retraire depuis 1991 et laisse désormais courir sa plume au gré de ses fantaisies.

Dans un style d’une efficacité redoutable, ce récit intimiste, tout en demi-teintes impressionnistes, expose les blessures de l’âme d’un bâtard d’avant la révolution tranquille. N’ayant pas eu à subir les sévices infligés aux «enfants de Duplessis», il dut néanmoins lutter pour se libérer de la honte, de l’isolement et de la désespérance que lui imposait la réprobation sociale de l’enfant du péché. Malgré ses courageux efforts, des chagrins secrets et tenaces, qu’on ne peut guérir avec de l’argent, le poursuivront toute sa vie et tisseront son destin.

 

[ Lire un extrait ]

[ Retour au menu ]

 

 

EXTRAIT
 

Amadou, roman, Pierre Crépeau,
Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Chapitre 1 - L'oncle Simon

J’avais alors treize ans et venais d’obtenir mon certificat de septième année. Mes études s’arrêtaient là. Du jour au lendemain, j’avais changé de classe d’âge, laissant le groupe des enfants pour entrer dans celui des hommes faits. Je devais désormais travailler sur la ferme à plein temps.

Ce soir-là, lorsque vint l’heure de monter nous coucher, l’oncle Simon me fit signe de l’attendre. Il sortit prendre dans sa voiture une bouteille de whisky et revint s’asseoir au bout de la grande table. Il se versa un verre et nous nous mîmes à causer.

Ce n’était pas la première fois que cela nous arrivait. Agronome de son métier, l’oncle Simon rendait souvent visite à son frère Henri durant la belle saison pour s’assurer des progrès réalisés sur la ferme et lui prodiguer ses conseils et ses encouragements. Nous avions pris l’habitude, l’oncle Simon et moi, de veiller jusqu’aux petites heures du matin, causant de tout et de rien, comme font les gens qui se sentent seuls. L’oncle Simon semblait ravi d’avoir trouvé une oreille attentive, comme si j’étais seul au monde à vouloir entendre ce qu’il avait à dire. De mon côté, j’avais trouvé un homme qui acceptait d’être mon confident et avec qui je pressentais pouvoir aller très loin.

J’aimais beaucoup l’oncle Simon. Je lui trouvais une sorte de dignité triste, un charme lisse, un peu timide, agrémenté d’une politesse exquise et d’une bienveillance modeste envers tout un chacun. Son discours me fascinait. En plus d’être versé dans les disciplines de son métier, il possédait de vastes connaissances dans presque tous les domaines du savoir humain. Il citait souvent des philosophes et des poètes grecs et latins, décrivait les pays du monde comme s’il les avait tous visités lui-même, parlait des étoiles comme s’il avait parcouru les galaxies, se tenait au courant des découvertes scientifiques et technologiques et semblait connaître le cœur humain dans ses replis les plus secrets. Il causait de tout cela dans un langage simple et limpide.

Ce qui m’intriguait surtout, c’était la façon bien particulière qu’avait l’oncle Simon de regarder les gens, comme s’il cherchait à percer un mystère, à surprendre un secret. Il accordait une grande importance au regard qu’il considérait comme le vestibule de tous les rapports humains. L’oncle Simon ne regardait pas les gens, il les déshabillait, les mesurait, les scrutait, les sondait. Son regard vrillait les corps pour s’ouvrir une brèche dans les cœurs, pour se faire un trou dans l’âme de ceux qu’il fixait.

Particulièrement en mal de confidences ce soir-là, l’oncle Simon se mit à parler de la guerre, de la souffrance, des malheurs des hommes de tous les temps, de toutes ces questions qui restent toujours sans réponses. Son profil affectif émouvant le rendait crédible sur toute la ligne et laissait deviner, à travers ses doutes et ses craintes, une âme en détresse.

Soudain, je lui dis, comme ça :

− Vous, vous êtes comme moi. Vous avez le cœur gros d’un chagrin que vous ne dites à personne.

L’oncle Simon mit alors sa main fine sur la mienne, me regarda longuement de ses yeux bleus tachetés de points lumineux gris et or et me dit dans un murmure :

− Tu souffres beaucoup, je le sais. Moi aussi, je souffre. Ta souffrance est celle de l’ignorance. Ma souffrance à moi est celle du désespoir. Tu souffres de ne pas savoir. Moi, je souffre d’en savoir trop.

L’oncle Simon avait le don de toucher délicatement les blessures de l’âme. Il les effleurait du bout des doigts, sans appuyer, comme une caresse, sans insister, sans envenimer la douleur.

− Moi, lui dis-je, ce qui me fait souffrir, c’est que je n’ai pas de parents. Je n’ai pas de père, pas de mère.

− Tout le monde a un père et une mère, objecta doucement l’oncle Simon. Mais le destin a voulu que tu ne connaisses pas tes parents. Un jour peut-être tu les retrouveras.

 

 

Obtenir un exemplaire

 

 

[ Suivi médias et Internet ]

[ Retour au menu ]

 

 

SUIVI MÉDIAS ET INTERNET

 

Amadou, roman, Pierre Crépeau,
Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Cliquez sur les logotypes des médias et/ou sites Internet ci-dessous.

 

 

 

 

[ Au sujet de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

AU SUJET DE L'AUTEUR - BIOGRAPHIE
 

Pierre Crépeau

 

Élevé au sein d’une famille de cultivateurs, Pierre Crépeau fréquente l'école du rang et obtient son certificat d'études primaires à l'âge de 13 ans. Après avoir travaillé sur la ferme familiale durant cinq ans, il entreprend, à l'âge de 18 ans, ses études classiques au Séminaire du Sacré-Cœur, à Saint-Victor de Beauce et obtient son baccalauréat ès Arts de l'Université Laval en 1953. À l’automne, il entre au noviciat des Dominicains à Saint-Hyacinthe. Après deux années d'études philosophiques au Collège dominicain d'Ottawa, il entre en Faculté de théologie à l'Université Saint-Thomas d'Aquin à Rome, dont il obtient en 1961 la licence et le lauréat en théologie ainsi que le baccalauréat ès Sciences bibliques. Suit un stage de six mois en archéologie palestinienne et histoire du Moyen Orient ancien à l'École française d'Archéologie à Jérusalem.

Arrivé au Rwanda en janvier 1962, il est délégué dès le mois de septembre par le gouvernement rwandais à la conférence de l'UNESCO sur l'enseignement supérieur en Afrique tenue à Tananarive au Madagascar, dans le but de préparer le terrain pour la création de l’enseignement supérieur au Rwanda.


De 1962 à 1969, il est employé par le Bureau d’Aide Extérieure et l'ACDI pour la planification, la fondation et l'organisation de l'Université nationale du Rwanda. Outre ses charges d’administrateur académique de cette université, il enseigne l'anthropologie au grand séminaire local et à l'Université nationale du Rwanda tout en poursuivant des recherches sur les proverbes rwandais.
Au terme d'un séjour de deux ans au pays, il obtient sa maîtrise en anthropologie de l'Université de Montréal en 1972. De 1972 à 1974, il complète ses recherches sur le terrain et la mise au point du manuscrit sur les proverbes du Rwanda. En 1978, il obtient son doctorat en anthropologie de l'Université de Montréal.


De retour au Canada en 1975, il quitte les ordres et entre au Musée national de l'Homme à Ottawa, devenu depuis le Musée canadien des civilisations à Gatineau, comme chargé de la gestion et de l'administration du programme franco-roman du Centre canadien d'études sur la culture traditionnelle. Ses recherches portent surtout sur les traditions orales populaires, les histoires de vie et l'art populaire. De 1977 à 1991, il est l'éditeur de la Série Mercure du Centre, dont il fut le chef de 1978 à 1983. À la retraite depuis mars 1991, il a produit une adaptation française d'un imposant recueil de contes rwandais et publié quelques nouvelles et romans.

 

 

[ Du même auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

DU MÊME AUTEUR - BIBLIOGRAPHIE

 

Pierre Crépeau

 

Le novice malgré lui

 

PIERRE CRÉPEAU

 

Roman
Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, 2005, 306 pages.
 

ISBN 2-89612-112-9

http://manuscritdepot.com/a.pierre-crepeau.1.htm  

Cent contes du Rwanda

 

PIERRE CRÉPEAU

Contes - Histoires

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2006, 494 pages.


ISBN 2-89612-142-0

 

http://manuscritdepot.com/a.pierre-crepeau.2.htm

Amadou

 

PIERRE CRÉPEAU

Roman

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, 2008, 300 pages

ISBN 978-2-89612-346-9


http://manuscritdepot.com/a.pierre-crepeau.3.htm

Xylophonie sur mes vieux os

 

PIERRE CRÉPEAU

Essai,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Lévis, Québec, 2012, 264 pages.
 

ISBN 978-2-89612-396-4

http://manuscritdepot.com/a.pierre-crepeau.4.htm

 

Autres titres

  • Classifications raciales populaires et métissage : essai d'anthropologie cognitive. Centre de recherches caraïbes, Université de Montréal, 1973.

  • «La définition du proverbe», Fabula 16 (1975) : 287-304.

  • «La variation dans les proverbes du Rwanda», Anthropos, Vienne, 72 (1977): 413-432.

  • «The Invading Guest : Some Aspects of Oral Trans-mission», The Yearbook of Symbolic Anthropology, E. SCHWIMMER éd., C. Hurst & Company, Londres, 1978 : 11-29. Repris dans The Wisdom of Many : Essays on the Proverb, Wolfgang MIEDER, & Alan DUNDES éd., Garland Publishing Inc., New York, 1981 : 86-110

  • Voyage au pays des merveilles : quatre autobiographies d'immigrants. Collection Mercure No. 25, CCECT, Musée national de l'Homme, Ottawa, 1978

  • Proverbes du Rwanda (en collaboration avec Simon Bizimana). Annales du Musée Royal de l'Afrique Centrale, Tervuren, Belgique, 1979. Ouvrage qui s'est mérité le prix Georges Bruel 1980 de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer de Paris

  • Du fond du coeur : l'art populaire au Canada. Musée national de l'Homme, Ottawa, 1983 , en collaboration et sous ma direction

  • From the Heart : Folk Art in Canada. National Museum of Man, Ottawa, 1983 (version anglaise du précédent)

  • Parole et sagesse : valeurs sociales dans les proverbes du Rwanda. Annales du Musée Royal de l'Afrique Centrale, Sciences humaines, No 118, Tervuren, Belgique, 1985

  • Médecine et religion populaires. Folk Medicine and Religion (éditeur). Coll. Mercure, No 53, CCECT, Musée national de l'Homme, Ottawa, 1985.

  • «La mythologie selon Lévi-Strauss et Dumézil», Canadian Folklore Canadien 5 (1983): 21-37

  • Danseries. Portrait de notre culture. En collaboration avec Carmelle Bégin. Musée canadien des civilisations, Hull, 1989

  • Dance. Roots, Ritual and Romance. With Carmelle Bégin. Canadian Museum of Civilization, Hull, 1989 (version anglaise du précédent).

  • Signes des Vents. La collection de girouettes du Musée canadien des civilisations. Musée canadien des civilisations, Hull, 1990

  • Pointing at the Wind. The Weather-Vane Collection of the Canadian Museum of Civilization. Canadian Museum of Civilization, Hull, 1990 (version anglaise du précédent)

  • Jeux de vent. La collection des vire-vent du Musée canadien des civilisations. Musée canadien des civilisations, Hull, 1991

  • Playing with the Wind. The Whirligig Collection of the Canadian Museum of Civilization. Canadian Museum of Civilization, Hull, 1991 (version anglaise du précédent)

  • − «Le Credo de la Quasimodo». Nouvelle publiée dans Les Saisons littéraires, Solstice d’été 1995, Guérin, Montréal, 171-180.

  • Rwanda : le kidnapping médiatique. Vents d’Ouest, Hull, 1995

  • KAMI : mémoires d’une bergère teutonne. Les Éditions David, Orléans, 1999

  • Le grand livre des patiences. Les Éditions de l’Homme, Montréal, 1999

  • The Complete Book of Solitaire. Firefly Books, Willowdale, Ontario, Buffalo et New York, 2001 (traduction anglaise du précédent)

  • Paroles du soir. Contes du Rwanda. Les Éditions David, Orléans, 2000 (adaptation française de contes rwandais).

  • Le novice malgré lui. Fondation littéraire Fleur de Lys, Québec, 2005

  • Cent contes du Rwanda. Fondation littéraire Fleur de Lys, Québec, 2005 (adaptation française de contes rwandais).

  • Madame Iris et autres dérives de la raison. Les Éditions David, Orléans, 2007

  • Préfaces, recensions et articles divers.

 

[ Communiquer avec l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR

 

Pierre Crépeau

 

Pierre Crépeau se fera un plaisir de lire
et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique : crepeaup@videotron.ca

 

 

[ Site Internet personnel de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE OU PAPIER

 

Amadou, roman, Pierre Crépeau,
Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire papier

ou numérique du livre annoncé sur cette page.

 

NOTRE MISSION - On trouve plusieurs éditeurs libraires en ligne sur Internet. Leur mission est strictement commerciale et vise à enrichir leurs actionnaires. Il s'agit d'entreprises « à but lucratif ». Ce n'est pas notre cas. Notre maison d'édition en ligne est la première au sein de francophonie qui soit « à but non lucratif », c'est-à-dire administrée par des bénévoles qui tirent aucun profit financier personnel de leur travail. Autrement dit, nous ne sommes pas là pour nous enrichir personnellement. Toutes les recettes en sus de nos dépenses sont réinvesties dans nos activités. Et chacune de nos activités doit s'inscrire dans notre mission purement humanitaire et socioculturelle. Lire la suite

 

 

Faites votre choix :

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal (carte de crédit)

 

Versement de votre don par la poste (chèque ou mandat poste en dollars canadiens)
 

Besoin d'aide ?

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com   

 

Téléphone (Lévis, Québec) : 581-988-7146

 

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal

Exemplaire papier Exemplaire numérique

Résidents du

Canada

 

24.95$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

Résidents

ailleurs dans le monde

 

Écrivez à l'adresse suivante car des frais de postes s'appliquent.

 

renee-fournier@bell.net

Résidents du

partout dans le monde

 

7.00$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

 

 

Versement de votre don par la poste

(chèque ou mandat poste en dollars canadiens)

1 2 3

Indiquez sur un papier

 

 

Le titre du livre

et le nom de l'auteur


Votre nom (prénom

et nom de famille)


Votre adresse postale complète


Votre adresse électronique


Votre numéro de téléphone

Complétez votre chèque payable à l'ordre de

 

Fondation littéraire
Fleur de Lys inc.

Précisez le montant
sur le chèque

 

Exemplaire papier


Canada


24.95$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 


Ailleurs dans le monde


Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :
renee-fournier@bell.net

 


Exemplaire numérique


Partout dans le monde


7.00$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

4

Adressez-le tout à

 

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,

Lévis, Québec,

Canada.

G6V 1A8

 

[ Exemplaire numérique ]    [ Exemplaire papier ]

[ Retour au menu ]

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

Téléphone : 581-988-7146 (interurbain gratuit pour les abonnés au service téléphonique Vidéotron)

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
 

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.